nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Le maire de Louiseville veut ramener le crucifix à l'hôtel de ville

Le maire de Louiseville veut ramener le crucifix à l'hôtel de ville
Photo tirée du site web de la ville de Louiseville

Le débat sur les signe religieux continue de diviser la population au Québec.

S'il n'en tient qu'au maire de Louiseville, Yvon Deshaies, la prière et le crucifix feront un retour dans la salle du conseil municipal de cette municipalité de la Mauricie.

Exaspéré par la sortie d'une étudiante qui veut porter son hijab lorsqu'elle sera policière, le maire Deshaies n'a toutefois pas consulté ses collègues du conseil avant de prendre sa décision, mais il s'attend à avoir leur appui.  

«La madame a dit: ''moi je l'aime mon hijab et je veux le mettre pour travailler un jour''. Alors, moi, j'ai décidé de remettre le crucifix et on va reprendre notre prière. Je veux revenir avec ça et je ne veux pu qu'on m'en parle. Je ne fais pas de guerre à personne, j'ai décidé d'agir parce que comme Québécois, j'en ai plein mon casque.» 

En 2015, la ville de Louiseville avait décidé de respecter le jugement de la Cour Suprême, qui interdisait la pratique de la prière au conseil.

Midi actualité

En direct de 12:00 à 15:00

1889
100

Midi actualité

avec Martin Pelletier

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.