nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Coupe Rogers: Stephens et Barty sont expéditives

Coupe Rogers: Stephens et Barty sont expéditives

Coupe Rogers: Stephens et Barty sont expéditives Photo: Dominic Couture | Flash Québec

MONTRÉAL - Après quatre jours de temps menaçant, peut-être qu'un peu de pluie à Montréal aurait fait plaisir aux amateurs de tennis vendredi après-midi. Ainsi, ils auraient pu passer plus de temps autour du court central du stade IGA.

Kiki Bertens et Anastija Sevastova n'y ont vu que du feu contre Ashleigh Barty et Sloane Stephens, respectivement, à la Coupe Rogers. Et du coup, les amateurs qui avaient acheté des billets pour la session de jour n'auront pas vu beaucoup de tennis.

Barty et Stephens ont eu besoin, globalement, de 125 minutes pour obtenir leurs laissez-passer pour les demi-finales qui seront présentées samedi.

Barty, une Australienne, a été la première à se mettre au boulot en éliminant Bertens, des Pays-Bas, 6-3, 6-1, en seulement 55 minutes.

Alors que le score était de 4-3 à service égal, l'Australienne a exploité la toute première balle de bris du match quand Bertens a expédié un revers dans le filet.

Lors du changement de côtés qui a précédé ce huitième jeu, Barty avait demandé la présence de son entraîneur. À partir de ce moment, Barty n'a accordé que dix points et ajouté trois bris, incluant lors du jeu décisif.

« Il y a un lien. J'ai un sapré bon entraîneur!, a-t-elle lancé en souriant. J'avais seulement besoin d'être rassurée, de lui dire comment je me sentais et d'aller chercher son opinion aussi. Absolument, il y a un lien. »

Barty, qui a ensuite remporté son match de quarts de finale en double, affrontera la gagnante du match entre la Roumaine Simona Halep, numéro un mondiale, et la Française Caroline Garcia. Cet affrontement lançait la session de soirée vendredi.

70 minutes pour Stephens

Exactement 90 minutes après la victoire de Barty, Stephens a ajouté son nom au carré d'as en battant la Lettone Anastasija Sevastova en deux sets identiques de 6-2, en 70 minutes.

L'Américaine de 25 ans a pris le contrôle du match en gagnant les cinq premiers jeux de la manche initiale grâce à trois bris. Elle a amorcé le deuxième set avec un autre bris, qu'elle a jalousement protégé jusqu'à ce qu'elle en réalise un autre, au septième jeu.

Lors de ses trois matchs en simple cette semaine, Stephens n'a perdu que quatre jeux au premier set.

« Ce n'est pas quelque chose à quoi je pense. Ce n'est pas ce que j'ai essayé de faire, mais c'est ce qui est arrivé. Je tâche seulement de jouer avec beaucoup d'énergie dès le départ », a-t-elle répondu lorsque questionné sur la qualité de son jeu lors des manches initiales.

En demi-finale samedi, Stephens se mesurera à la gagnante de l'affrontement entre l'Ukrainienne Elina Svitolina, 5e tête de série, et la Belge Elise Mertens, classée 14e.

Troisième tête de série, Stephens n'a encore concédé aucune manche depuis le début du tournoi et n'a passé que six heures 24 minutes sur le court cette semaine. Cela inclut les 2h25 en double en compagnie de la Montréalaise Eugenie Bouchard.

Les deux bonnes amies doivent d'ailleurs prendre part aux quarts de finale du double plus tard vendredi contre la Taïwanaise Latisha Chan et la Russe Ekaterina Makarova.

En principe, ce match contre les deuxièmes têtes de série du double devait commencer à 18h30 sur le court Banque nationale.

 

Bonsoir les sportifs

Bonsoir les sportifs

avec Derek Aucoin

En direct de 20:30 à 00:00
1545
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.