nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • «Tout le monde se bat pour les deux dernières places» -Vincent Destouches

«Tout le monde se bat pour les deux dernières places» -Vincent Destouches

«Tout le monde se bat pour les deux dernières places» -Vincent Destouches Photo PC/Graham Hughes

Si la saison de la MLS se terminait aujourd’hui, l’Impact de Montréal participerait aux séries éliminatoires. En réalité, il reste 9 matchs à jouer pour la formation montréalaise dont l’avance est plus que précaire au dernier rang qui permet d’accéder aux séries.

L’équipe de Rémi Garde compte 30 points et occupe la 6e place au classement de l’Association est de la MLS, porte d’accès aux matchs sans lendemain de l’automne. Sauf que le Revolution de la Nouvelle-Angleterre n’accuse qu’un point de retard (29) sur l’Impact et il a deux matchs en mains, ce qui peut représenter jusqu’à 6 points.

Il n’y a donc aucun doute que l’Impact doit amasser le maximum de points, samedi soir, dans le match face au Fire de Chicago, la formation qui occupe le dernier rang de l’association.

« Et celui de la semaine d’après, et celui de la semaine d’après…, ironise l’analyste Vincent Destouches. C’est simple. Il ne reste que 9 matchs et l’impact n’est absolument pas assuré d’aller en séries éliminatoires. Par contre, ils sont dans une position enviable. »

Six équipes accèderont aux séries de la MLS dans l’Association est. Et selon l’analyste, la situation est fort simple.

« Les quatre premières places, oubliez ça. Atlanta, les deux équipes de New York, Columbus, elles vont en séries. Aucun problème. Donc, tout le monde se bat pour les deux dernières places, les 5e et 6e rangs. Et quand je dis tout le monde, c’est tout le monde ».

En effet, D.C. United, par exemple, accuse 6 points de retard sur l’Impact, mais a 4 matchs en mains (potentiel de 12 points).

« D.C United a ouvert son nouveau stade il y a quelques semaines, ce qui fait qu’ils ont eu un calendrier très bizarre. Donc, d’ici la fin de la saison, il leur reste dix matchs à jouer à domicile! Eux, ils ont une autoroute pour accumuler les points et peut-être venir voler l’une des deux dernières places. »

Écoutez l’entrevue intégrale…

 

En direct de 03:00 à 07:00
1118
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.