Guillaume Bélanger devra purger 18 mois de prison pour une série d'incendies qu'il avait allumés en septembre dernier à Sherbrooke. Il a plaidé coupable lundi aux 7 chefs d'accusation qui pesaient contre lui pour autant d'incendies.

Il semble que Guillaume Bélanger vivait une période difficile lors des événements car il venait de se séparer de sa conjointe et il éprouvait une grande frustration.

La dame vivait d'ailleurs dans une des bâtisses touchées par les incendies.

Bélanger avait mis le feu à des intervalles de 10 à 40 minutes à des bâtiments des rues Denault, Montréal, Terrill, Murray, Conseil et Ontario.

Guillaume Bélanger s'est aussi vu imposer une probation de 3 ans avec un suivi de 2 ans.