Un individu arrêté lors de l'Opération Poinçon en avril 2016 à Sherbrooke a réglé ses comptes avec la justice aujourd'hui.

Jean-Nicolas Roy a plaidé coupable à des accusations de trafic de stéroïdes sur une période de 2 ans, entre 2014 et 2016.

Lors d'une perquisition effectuée à son domicile, les policiers avaient saisi 3 mille 800 comprimés et des stéroïdes liquides.

Ces quantités sont toutefois contestées par la défense.

L'analyse de son cellulaire a démontré qu'il s'adonnait au trafic de stéroïdes depuis décembre 2014.

Jean-Nicolas Roy n'a pas d'antécédents judiciaires et son avocat a indiqué qu'il voulait passer à autre chose d'où son plaidoyer de culpabilité .

Les observations sur la peine ont été fixées au 20 mars.