Les policiers ont dû laisser 254 plants de marijuana chez un des individus arrêtés hier lors de l'opération antidrogue menée à Magog et Austin.

L'homme avait en main un document de Santé Canada qui l'autorisait à avoir des quantités de marijuana pour consommation à des fins médicales.

Son permis était expiré depuis 2013 mais sa permission avait été reconduite par Santé Canada parce qu'il a causes pendantes devant les tribunaux.

Le lieutenant Sylvain Guay de la Régie de police de Memphrémagog, ne cache pas que cette situation soulève plusieurs interrogations.

L'autorisation délivrée par Santé Canada permettait à l'individu d'avoir 269 plants de marijuana et 12 000 grammes pour des fins thérapeutiques.

D'autres objets ont été saisis chez l'individu qui pourrait faire face à des accusations criminelles. En audio, le reportage de Marie-France Martel