L'entreprise G-SPEK de Magog devra mettre à pied une centaine de travailleurs à compter de la mi-juillet en raison de la perte de tous les contrats de son principal client, Waterville TG.
William Castillo
Chargement du lecteur ...

Environ 60 % de la production se terminerait vers la mi-juillet et le reste vers la mi-août.

Le directeur général de G-SPEK, William Castillo soutient que des efforts sont déployés afin de décrocher de nouveaux contrats.

La Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford évalue les options qui s'offrent à elle pour venir en aide à G-SPEK.