Aller au contenu
Vente d'alcool

Une inspection qui tourne à l'absurde

Une inspection qui tourne à l'absurde
Verre de vin / Photo : Peter Dazeley / The Image Bank / Getty Images

La vente d’alcool est très règlementée au Québec. Il arrive toutefois que l'application de certaines règles tourne à l'absurde. Ce fut le cas au Spa Eastman, un établissement très connu dans les Cantons-de-l'Est qui possède un restaurant.

Gérard Marinovich, copropriétaire et vice-président du Spa Eastman, raconte vendredi à Patrick Lagacé comment une inspection de la police, pour vérifier les stocks d’alcool, a tourné au ridicule.

Il raconte qu'une simple bouteille de cidre, non destinée à la vente, mais qui n'avait pas l'étiquette requise a fait dégénérer la situation et les a menés en cour.

Patrick Lagacé rappelle que les nombreuses autres bouteilles étaient toutes règlementaires...

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Bob Menendez: des lingots d'or à son domicile
Une pétition contre les propos misogynes d'Harrison Butker
L’utilisation du microbiote fécal et l’immunothérapie anti-cancer

Vous aimerez aussi

0:00
10:25
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00