Aller au contenu
Discussions avec les universités anglophones

Québec reste ferme sur ses principes

Québec reste ferme sur ses principes
Université Bishop's / Facebook : Université Bishop's

Discussions avec les universités anglophones: Québec reste ferme sur ses principes, ce n’est pas aux contribuables québécois de financer la formation de milliers d’étudiants canadiens hors Québec.

Dans un communiqué, la ministre de l'Enseignement supérieur Pascale Déry a indiqué que la rencontre avait donné lieu à des discussions franches, que les recteurs ont reconnu le déclin du français au Québec, particulièrement à Montréal, et l’importance d’agir pour renverser la tendance

La ministre Déry a donc salué leur volonté de franciser davantage les étudiants anglophones. 

Elle a ajouté que les discussions vont se poursuivre, afin de trouver une solution spécifique à la réalité de l'Université Bishop’s.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

Le syndicat des paramédics déplore la «gestion à la pièce»
Chronique Techno de François Charron
Les membres du Front commun acceptent à 74,8 % l’entente de principe

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à