Aller au contenu
Policiers et pompiers interviennent sur Bowen

Le phénomène des squatteurs prend de l'ampleur

Le phénomène des squatteurs prend de l'ampleur
Les policiers sont intervenus mardi dans un immeuble en ruines de la rue Bowen. / Capture d'écran

Les cas de squatteurs se multiplient à Sherbrooke et un propriétaire d’immeubles dénonce le phénomène qui prend de l’ampleur depuis quelques années.

Mardi, les policiers et les pompiers ont dû intervenir dans un de ses immeubles de la rue Bowen, où des individus s’étaient introduit, déplore Sébastien Manseau, président des Services Gest-Immo.

«Quand les policiers sont arrivés, les gens avaient eu le temps de partir», relate l’homme d’affaires.

Le bâtiment a été incendié et la compagnie est en attente d’un permis de démolition de la Ville de Sherbrooke.

Tirée de facebook

Source: Tirée de facebook

Les squatteurs trouvent toutes sortes de moyens pour pénétrer illégalement dans ses immeubles. Ils ne se contentent plus de bâtiments inoccupés, ajoute M. Manseau. 

«Ils grimpent et trouvent des choses pour monter et passent dans une faille. Ils arrachent des panneaux. C’est assez fréquent depuis deux ans», dit-il au micro de l’émission Que l’Estrie se lève.

«Ils s’installent dans des halls d’entrée. Ils endommagent des propriétés habitées et se cachent dans des sous-sols.»

Réparer les dommages

Services Gest-Immo doit dépenser des dizaines de milliers $ pour réparer les dommages et pour sécuriser des lieux.

La police de Sherbrooke intervient rapidement en fonction des urgences sur leur territoire et la collaboration est bonne, assure M. Manseau.

«Nous n’intervenons pas, car nous ne savons pas à qui nous avons affaire», dit-il. 

«Même les policiers ne prennent pas de risque.»

Les problèmes de santé mentale sont très souvent la cause de l’itinérance, selon M. Manseau.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Bryson

Nikki Haley soutient Donald Trump, est-ce possible ?
«Venez encourager vos Expos au stade Amédée Roy!» - Denis Pelletier
Toujours aucun indice sur le vol de 75 vaches à Cookshire-Eaton

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00