Aller au contenu
Opération vaccination en Estrie et en Montérégie

Un cas de rage du raton laveur recensé à dix km du Québec

Un cas de rage du raton laveur recensé à dix km du Québec
Plus de 46 000 appâts vaccinaux seront déployés pour immuniser ces animaux sauvages. / Tirée de Facebook

Un cas de rage du raton laveur a été recensé à dix kilomètres de la frontière avec le Québec et les États-Unis. On remarque aussi une hausse récente du nombre de cas recensés au Vermont.

Le ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs procédera à l'épandage d'appâts vaccinaux dans 17 municipalités de l'Estrie et de la Montérégie du 22 au 30 avril 2024. 

Cette opération de vaccination est mise en place afin de limiter les risques que la rage du raton laveur soit réintroduite au Québec. Elle immunisera les ratons laveurs, les mouffettes et les renards contre la rage du raton laveur et contribuera à protéger la santé de la population humaine.

46 000 appâts

Selon Marie-Anne Gagnier, biologiste et coordonnatrice provinciale à la surveillance et au contrôle de la rage au ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la faune et des Parcs, plus de 46 000 appâts vaccinaux seront déployés pour immuniser ces animaux sauvages.

«Les appâts vaccinaux sont un peu comme un petit sachet de ketchup recouvert d'une substance cireuse et odorante qui attire les animaux visés raton, laveur, moufettes, renards. Puis dans cette petite pochette là, il y a un liquide qui est en fait le vaccin», a-t-elle détaillé.

«Les animaux vont croquer le liquide vaccinal. Ça va être absorbé par les muqueuses de la bouche. Le processus de développement de l'immunité contre la rage va suivre son cours.» 

La vaccination s’avère efficace relativement rapidement, dit Mme Gagnier, pour une grande quantité d'animaux de la faune sans avoir à les capturer.

Cette opération fait suite à un cas de rage détecté près de la frontière avec le Vermont, et vise à prévenir la propagation de la maladie au Québec.

Des équipes du Ministère parcourront un territoire de près de 660 kilomètres carrés pour épandre manuellement les appâts vaccinaux. Les lieux visés sont notamment les zones boisées, les berges des cours d'eau, les pourtours des champs agricoles et les abords des poubelles.

Les 17 municipalités visées par l'épandage d'appâts vaccinaux ce printemps sont Bedford, Dunham, Frelighsburg, Notre-Dame-de-Stanbridge, Pike River, Saint-Armand, Sainte-Sabine, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge East, Stanbridge Station, Clarenceville, Henryville, Noyan, Saint-Alexandre, Sainte-Anne-de-Sabrevois, Saint-Sébastien et Venise-en-Québec.

Sans risque pour les humains

L'appât vaccinal est sans risque pour les humains ou les animaux domestiques, assure la spécialiste.

«Ça ne peut pas transmettre la rage. Si jamais quelqu'un l'observe dans le milieu naturel, on le laisser en place. Si jamais, par mégarde ou par inadvertance, une personne a un contact avec un appât vaccinal, avec le liquide d’un appât perforé, on peut appeler Info Santé ou le 811, juste pour faire une petite vérification», recommande-t-elle.

«Si jamais un chien, par exemple, entre en contact avec un appât vaccinal, on ne peut pas considérer notre animal qui a mangé un appât vaccinal comme vacciné parce qu'il n’a pas été développé pour ces espèces-là. Mais si on a des inquiétudes, on peut contacter son vétérinaire.»

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Tirée de Facebook

Source: Tirée de Facebook

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Est-ce le fin pour Nadal?
André Pratte, Parti Libéral Québec: «Les québécois veulent un chef authentique»
Des milliers de pannes de courant

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00