Aller au contenu
Alain Bérard de Magog

Il renverse un diagnostic de SLA

Il renverse un diagnostic de SLA
Alain Bérard / Tirée de Facebook

On peut parler d’une vie qui a basculé à deux reprises.

En 2011, le Magogois Alain Bérard a reçu un diagnostic de SLA , soit la sclérose latérale amyotrophique, une maladie mortelle et incurable.

M. Bérard a vécu avec ce diagnostic pendant près de treize ans, jusqu’au jour, en décembre dernier, où il a été informé qu'il était erroné.

Il souffrait en réalité de troubles neurologiques fonctionnels (TNF), une condition avec une perspective de vie et des traitements novateurs.

«C'est un choc incroyable, pour moi, ma conjointe, mes enfants. C'était une condamnation à mort. J'ai vécu l'enfer pendant un certain temps, puis après la résilience embarque tranquillement», mentionne Alain Bérard, lors d’une entrevue émotive sur les ondes du 107,7 Estrie.

«Puis, treize ans plus tard, je suis encore là, vu mon cheminement un peu atypique. Je ne développe pas la maladie de façon très rapide, c'est très lent.»

Mais, coup de théâtre, de nouvelles technologies et la persévérance des médecins viennent tout changer.

«On a refait des tests sur moi dernièrement. Ce n'était pas le bon diagnostic. On a un diagnostic de troubles neurologiques fonctionnels, un TNF.»

«Une perspective de vie»

Nouveau choc, aussi grand, mais complètement à l'opposé, poursuit M. Bérard.

«Là, j'ai vraiment une perspective de vie. Des traitements très novateurs vont travailler au niveau de mon cerveau.»

Une seule clinique de Montréal, qui a été créée en 2018, traite les troubles neurologiques fonctionnels. Auparavant, on s’y penchait sur des problèmes épileptiques, des gens éprouvant des problèmes de convulsions, d'épilepsie, etc.

«Donc, la science ne pouvait pas expliquer ce qui se passait pour ces gens-là. Puis ce qu'on m'a dit, c'est que dans un cas sur quatre, ça peut-être un TNF», dit-il.

«Dans mon cas à moi, c'est un renversement total. À ce que je sache, je suis le premier qui renverse un diagnostic décès et qu'on diagnostique plutôt un TNF.»

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

13 juin : l'anniversaire de Jacques Rougeau!
À l'affiche : Sens dessus dessous 2, Je suis Céline Dion et Mlle Bottine
L’UDS et le FBI pour démanteler un réseaux de proxys résidentiels

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00