Aller au contenu
Que l'Estrie se lève

Plus de 20 000 appels pour les premiers répondants en 30 ans

Plus de 20 000 appels pour les premiers répondants en 30 ans
Pompier / Archives

En 1994, Sherbrooke est devenue la première ville québécoise à intégrer les premiers répondants médicaux au sein du service de pompiers.

L’initiative du docteur Wayne Smith faisait en sorte que le service répondant de niveau trois pouvait intervenir sur des cas d'arrêts cardio-respiratoires et d'urgences médicales dès le début.

Le modèle était de celui de la ville d’Hamilton, se souvient-il.

«Et la Ville de Sherbrooke avec son service d'incendie avait décidé de faire ce que Hamilton faisait et même essayer de faire mieux. Alors, c'est pour ça qu'on a commencé dès le début avec un niveau trois», note le Dr Smith.

«C'est certain que tout changement apporte un certain questionnement. Alors le changement a été introduit sans qu'il y ait trop de fanfares. Moi, je ne peux qu'apprécier, remercier et féliciter mes collègues premiers répondants de la Ville de Sherbrooke.»

Depuis 2016, les premiers répondants ont reçu plus de 20 000 appels. Ils ont répondu à 2774 appels en 2023 seulement.

Cette intégration a permis de réduire les délais de réponse et d'améliorer la survie et la qualité de vie des patients, tout en bénéficiant au système de santé, ajoute M. Smith, invité lors de l’émission Que l’Estrie se lève, mercredi matin.

Écoutez l'entrevue accordée à Steve Roy.

Fournie

Source: Fournie

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Le lilas japonais devient un emblème de mémoire à Lac-Mégantic
«On vit le 1er juillet à l'année longue» - Manque de logements à Magog
«On continue notre travail, convaincre les sceptiques» - Raïs Kibonge

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Que l'Estrie se lève
En direct
En ondes jusqu’à 10:00