Aller au contenu
McSween

L’employé est maintenant roi en cette époque de rupture de «stocks de main-d’œuvre»

L’employé est maintenant roi en cette époque de rupture de «stocks de main-d’œuvre»
Cogeco Média

Deux sujets dans la chronique de Pierre-Yves McSween, jeudi matin: Pourquoi ne peut-on pas exempter d’impôts les retraités qui travaillent et la rareté de la main-d'oeuvre fait que l'employé a maintenant le gros bout du bâton.

Le chroniqueur parle maintenant de rupture de «stocks de main-d’œuvre».

« C’est le retour du balancier pour des décennies de : « Si t’es pas content, un autre va prendre ta place ». Maintenant, l’employé peut répondre : « Ah ! Ouin, qui ? »

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

Coronavirus: montage sonore des 24 dernières heures sur nos ondes et dans l'actualité
Coronavirus: résumé sonore des 24 dernières heures sur nos ondes
Paul Arcand revient sur son passage à «En direct de l'univers»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75