Aller au contenu
Mobilité

Un tour «d'autobus causerie» à la STS pour connaitre les priorités des candidats

Un tour «d'autobus causerie» à la STS pour connaitre les priorités des candidats
Des candidats à l'élection dans Sherbrooke en compagnie du président de la STS
Cogeco Nouvelles

Des candidats et candidates à la présente élection provinciale dans Sherbrooke ont fait un tour «d'autobus causerie» aujourd'hui avec le conseiller municipal et président de la Société de transport de Sherbrooke Marc Denault, pour discuter de transport en commun. 

Caroline Saint-Hilaire (CAQ), Christine Labrie (QS), Francois Vaes (PLQ) et Zoée Saint-Amand (PCQ) ont fait le trajet alors que le transport du commun reprend du poil de la bête, après une pandémie qui a été difficile sur le chiffre d'affaires. 

D'ici 2030, la STS a des projets ambitieux en mobilité: elle veut mettre en place un réseau de transport structurant de 200 millions de dollars. 

Le projet vise à mettre en place un réseau structurant de transport en commun sur les axes stratégiques de la ville, par l’aménagement de mesures préférentielles et d’arrêts à haut niveau de service. 

Il compte 10 pôles multimodaux, des corridors d'écomobilité et plus de fréquence pour le transport en commun, pour limiter au maximum l'émission de GES. 

M. Denault rappelle que comme d'autres sociétés, la STS est confrontée à l'explosion des coûts du carburant et appréhende certaines difficultés à boucler le budget.    

Vous aimerez aussi

Plus avec Jean-François Desaulniers

Des élus s'inquiètent du manque de terrains inductriels
Débat électoral au Cégep de Sherbrooke
Les étudiants du Cégep de Sherbrooke se familiarisent avec la robotique
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75