Aller au contenu
Une série documentaire

La vie rocambolesque de Mike Tyson à l'écran

La vie rocambolesque de Mike Tyson à l'écran
L'acteur Trevante Rhodes, dans la peau de Mike Tyson, dans la série documentaire diffusée par Hulu.
Image tirée de la série documentaire de Hulu

La plateforme de diffusion Hulu a produit une série documentaire de huit épisodes sur la vie rocambolesque de l’ancien boxeur Mike Tyson. Cette production qui est titrée Mike, qui n’a pas été autorisée par l’ancien champion du monde, suscite la controverse. 

Le récit débute lors de son enfance. Tyson a grandi dans un taudis à New York avec sa mère, son frère et sa sœur. Élevé par une mère abusive et sans père, Tyson est tombé rapidement dans un cercle de mauvaises fréquentations.

Dès son jeune âge, il s’est retrouvé devant la justice, en raison de mauvais coups qu’il a orchestrés avec d’autres jeunes du quartier. Il a même perdu un ami à un très jeune âge, qui a été abattu par un policier, alors que le groupe tentait de se sauver après un autre délit.

Dans cette série, Tyson est dépeint comme un jeune garçon qui a bon cœur, mais à cause de toutes les circonstances autour de lui, il a mal tourné.

C’est seulement après son premier passage en prison juvénile qu’il a débuté son ascension vers les sommets de la boxe. Cus D’Amato, un vétéran entraîneur l’a pris sous son aile. Lui et sa conjointe l’ont logé chez eux pendant ses années de préparation.

« Tu dois devenir un monstre !»

Tyson s’est plu chez D’Amato. Le délinquant a finalement une figure paternelle dans sa vie. Il y avait clairement un grand respect entre les deux hommes, qui ne se gênaient pas pour exprimer leur affection l’un pour l’autre. Menant une vie plus rangée, Tyson a gagné à écouter son entraîneur et à se concentrer sur l’entraînement. D’Amato l’élèvera comme son propre fils.

Selon ce qu’on propose dans la série, il a affirmé à Tyson qu’il avait tout pour réussir et qu’il pourrait devenir un grand champion. D’Amato lui a aussi enseigné comment être un bagarreur sans pitié dans l’arène : « Tu dois devenir un monstre !»

Tyson était fier de ce qu’il était devenu, et espérait impressionner sa mère avec ses récents faits d’armes, mais cette dernière a perdu la vie subitement des suites d’une maladie.

C’est seulement lorsque D’Amato est également décédé, que la vie de Tyson est repartie dans la mauvaise direction.

L’ascension

Le documentaire traite de son ascension vers le titre de champion du monde, de sa vie luxueuse, mais aussi de son agent Don King qui a malheureusement profité de lui.

On passe aussi par ses nombreux mariages et divorces, ses infidélités, ses problèmes de drogue, le viol de la petite Desiree Washington, son retour en prison, la morsure à l’oreille d’Evander Holyfield, ses problèmes financiers, sa maladie mentale et finalement le décès de sa fille.

Un des problèmes de la série est le fait qu’il est difficile de comprendre tout ce que dit Tyson. En plus de son défaut d’élocution, Tyson s’exprime en ebonics, un jargon, un argot ou encore un dialecte utilisé par plusieurs personnes de la communauté noire des États-Unis.  

Tout au long de la série, Tyson (joué par Trevante Rhodes) se trouve sur une scène devant un public, et raconte sa propre histoire.

Son histoire volée

Comme mentionné plus haut, le réel Mike Tyson n’approuve pas cette série, et désire poursuivre Hulu en justice. Il indique que la plateforme a volé son histoire pour en tirer profit, comme c’était le cas « dans les années 1800 durant l’esclavage ». C’est ce qu’il a indiqué notamment sur les réseaux sociaux.

À ce jour, la poursuite n’a toujours pas été officiellement déposée.

Tyson se concentre aujourd’hui sur son entreprise de culture de cannabis, qui connaît passablement de succès.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Description de l'image non disponible
En ondes jusqu’à
En direct
75