Aller au contenu
Accident

La CNESST dévoile son rapport sur la mort de deux travailleurs chez Domtar

La CNESST dévoile son rapport sur la mort de deux travailleurs chez Domtar
Marilyne Boulianne est inspectrice à la CNESST
Jean-Francois Desaulniers Cogeco Nouvelles

La conception de l'échafaudage où se trouvait des travailleurs pour faire la maintenance d'un lessiveur, le 26 octobre 2021 à l'usine Domtar à Windsor comportait des lacunes de sécurité, conclut la CNESST.  

Bref rappel des faits:  le lessiveur est une sorte de silo utilisé fréquemment dans les pâtes et papiers, comme c'est le cas chez Domtar.

Le soir du drame, 7 travailleurs se trouvaient dans le lessiveur, un espace clos où il n'y avait que trois entrées de 24 pouces. 

Ils étaient présents pour compléter le montage de l'installation de 39 mètres, dans la partie haute. 

Deux travailleurs ont pris place sur un plancher en saillie, ce qui a créé une charge supplémentaire. 

La partie inférieure s'est malheureusement affaissée, entraînant dans la mort Hugo Paré, un soudeur de 22 ans et Yan Baillargeon, un mécanicien de 39 ans.

La CNESST identifie donc deux causes à ces décès: sur les plans des ingénieurs, aucun «contreventement» n'avait été dessiné ou planifié en diagonale, qui soutenait le plancher et la surcharge possible.  

L'autre cause identifiée est que la charge des montants à rosettes a été atteinte, ce qui a provoqué sa rupture. 

Recommandations

En génie civil, un contreventement est un système statique destiné à assurer la stabilité globale d'un ouvrage vis-à-vis des effets horizontaux comme le vent, séisme, choc, freinage.

Domtar s'est conformé aux demandes de la CNESST,  selon l'inspectrice Maryline Boulianne, à savoir que l'entreprise élabore une méthode plus sécuritaire quand il s'agit de monter un échafaudage dans un lessiveur.  

L'organisme recommande aux entreprises de la construction d'avoir un plan d'assemblage clair des échafaudages signé de la main d'un ingénieur, revoir la procédure de cadenassage et de travail en espace clos.  

Un rapport du coroner est attendu dans cette affaire et des recours judiciaires ne sont pas écartés.

Vous aimerez aussi

Plus avec Martin Pelletier

Infrastructures municipales: Le fédéral devancerait la fin d'un grand programme
A quand l'ouverture du centre de crise de l'Estrie?
Commission Rouleau: Les auditions se poursuivent
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Description de l'image non disponible
En ondes jusqu’à
En direct
75