Aller au contenu
Enquête sur la mort d'un piéton

La STS sous le choc après l'accident mortel

La STS sous le choc après l'accident mortel
Le président de la STS et conseiller Marc Denault
Jean-Francois Desaulniers Cogeco Nouvelles

Les chauffeurs et employés de la STS sont sous le choc après l'accident qui a fait un décès hier vers 17 heures. Trop tôt pour l'instant pour savoir si une traverse piétonnière sera ajoutée ou si l'éclairage sera amélioré. 

On connait maintenant son identité, il s'agit de Denis Payette, 69 ans. Le dossier a officiellement été remis en après-midi au bureau du coroner. 

D'entrée de jeu, le président de la STS et conseiller Marc Denault a précisé que le conducteur du minibus vers était un employé d'entretien, qui est sous le choc et qu'il était seul à bord.  Il n'était donc pas attitré au transport régulier d'usagers. 

M. Denault parle d'une première en presque 20 ans à la STS et il a offert ses sympathies à la famille. 

L'organisation a d'ailleurs déployé certaines mesures pour les employés: une personne-ressource est notamment disponible sur place dans les bureaux.  

Le piéton de 69 ans est mort après avoir été percuté par un minibus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) circulant en direction ouest alors qu'il traversait la rue McManamy, à Sherbrooke.   

Il faudra donc voir les conclusions du rapport avant de savoir si une traverse pourrait être ajoutée ou des ajustements sur la sécurité routière. 

 

 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Description de l'image non disponible
En ondes jusqu’à
En direct
75