Aller au contenu
Individus barricadés

Le groupe d’intervention du SPS déployé à deux reprises

Le groupe d’intervention du SPS déployé à deux reprises
Deux interventions du SPS ont nécessité le recours au groupe d’intervention. / SPS

Deux interventions du Service de police de Sherbrooke (SPS) mercredi ont nécessité le recours au groupe d’intervention et à une dizaine de policiers patrouilleurs et de la division des enquêtes criminelles.

Vers 10h30, des patrouilleurs sont intervenus dans un immeuble à logements de la 12e Avenue Nord. Un locataire avait un comportement menaçant et aurait causé du méfait, selon la gérante de l’immeuble.

«Rapidement, les policiers se présentent sur place pour sécuriser la gestionnaire

et les locataires. À la vue des patrouilleurs, le suspect se désorganise

et se barricade dans son appartement», relate Benoit Pellerin, porte-parole du SPS. 

«À l’aide d’autres policiers arrivés en assistance, un périmètre est maintenu autour de l’appartement du suspect qui est seul à l’intérieur.»

Finalement, vers 17h, à la suite de l’obtention d’autorisation judiciaire par la

division des enquêtes criminelles, le groupe d’intervention du SPS a été

déployé pour procéder à l’arrestation du suspect de façon sécuritaire, ajoute M. Pellerin. 

L’homme de 35 ans, qui n’était pas connu du SPS, a été transporté au centre hospitalier, où il a été placé sous surveillance. Il devra faire face à des accusations de harcèlement criminel et de méfaits, précise Benoit Pellerin.

Conjoint violent

Vers 19h, le groupe d’intervention a repris le travail pour procéder à l’arrestation d’un autre suspect dans un logement du centre-ville. Le matin vers 9h, une dame avait téléphoné au SPS pour porter plainte contre son conjoint qui avait été violent envers elle. 

«Les policiers patrouilleurs sont alors déployés autour de l’appartement pendant que la victime est rencontrée au poste de police par la division des enquêtes criminelles», poursuit M. Pellerin. «À la suite de la rencontre, des demandes d’autorisations judiciaires sont faites pour procéder à l’arrestation du suspect seul dans l’appartement.»

L’homme de 31 ans, bien connu au SPS, est demeuré détenu et devra répondre à des accusations de voie de fait, de séquestration et bris de conditions de remise en liberté.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

0:00
10:25
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30