Aller au contenu
Système automatisé de lavage d’embarcations

Les municipalités riveraines poursuivent le fournisseur

Les municipalités riveraines poursuivent le fournisseur
Le système automatisé de lavage d’embarcations pour les lacs Mégantic et Aux Araignées a connu des ratés. / Tirée de Facebook

Le système automatisé de lavage d’embarcations pour les lacs Mégantic et Aux Araignées a connu des ratés, tellement que les municipalités riveraines poursuivent le fournisseur du service.

Les municipalités de Frontenac, de Lac-Mégantic, de Marston et de Piopolis ont intenté une poursuite judiciaire contre la compagnie Orbility Canada, entreprise derrière le concept d’automatisation des stations de lavage fonctionnant avec un code QR.

« Depuis la saison dernière, l’équipe d’Orbility ne nous offre plus le service requis et attendu », explique Peter Manning, président des municipalités riveraines du lac Mégantic.

« À l’été 2023, les problèmes techniques se sont mis à être de plus en plus fréquents et dans les derniers mois, malgré nos demandes incessantes pour préparer la saison 2024, les équipes municipales sont restées sans réponse ».

Mise en demeure

Le 27 février dernier, les municipalités riveraines ont dû déposer une mise en demeure conjointe contre Orbility afin d’obtenir les données sources servant à l’opération de tout le système informatique. 

« Malheureusement, rien n’a bougé. C’est pourquoi nous avons décidé d’aller plus loin pour faire reconnaître nos droits et protéger le projet », renchérit Claude Roy, maire de Marston. 

Le 5 avril dernier, c’est donc une demande introductive d’instance en injonction interlocutoire et permanente et en dommages-intérêts qui a été signifiée contre la compagnie fautive, lit-on dans un communiqué de presse diffusé jeudi.

Les municipalités riveraines réclament que leur soient remis les données des utilisateurs, les codes-sources et les données requises pour opérer le logiciel de contrôle de même que les bornes aux descentes de bateaux et aux stations de lavage, afin de limiter au minimum la période durant laquelle elles ne pourront contrôler les accès au lac Mégantic et au lac Aux Araignées pour les embarcations sur remorque, indique-t-on.

Actions de sensibilisation

Au fil des dernières années, les efforts consentis ont mené à une diminution importante du volume arraché de myriophylle à épis, une espèce aquatique envahissante, des acquis qui demeurent fragiles. C’est pourquoi les municipalités riveraines, malgré la situation, s’engagent à poursuivre les actions de sensibilisation et l’ensemble de leurs actions. 

Le lavage des bateaux sera obligatoire mais gratuit cet été aux abords du lac Mégantic et du lac Aux Araignées, précise-t-on. Les barrières de protection autour des lacs resteront ouvertes pour la saison 2024. 

Les municipalités riveraines ne peuvent pas procéder au renouvellement et à la vente de cartes annuelles cette année. Pour cette troisième saison, le lavage des embarcations sera donc offert gratuitement aux stations de lavage situées au rond-point à Nantes ou au parc riverain Sachs-Mercier à Frontenac.

Écoutez l'entrevue accordée par M. Manning à Martin Pelletier.  

0:00
8:50
Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Martin Pelletier

Rassemblement à Bromont : «Ça amène beaucoup d'espoir dans les rangs libéraux»
«Alexis Lafrenière pour le trophée Conn Smythe!» -Richard Labbé
Un commerçant demande à la Ville de revoir ses plans
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00