Aller au contenu
Heures supplémentaire obligatoires

Manque criant de personnel à la prison Talbot

Manque criant de personnel à la prison Talbot
L'établissement Talbot de Sherbrooke reçoit de plus en plus de membres de groupes criminalisés. / Archives

Les agents carcéraux de l'établissement Talbot à Sherbrooke sont confrontés à des heures supplémentaires obligatoires cet été, en raison du manque criant de personnel. 

De plus en plus de membres de groupes criminalisés y sont détenus. Des unités de débordement ont dû être installées.

À Sherbrooke en avril, en raison de la surpopulation dans les cellules, des détenus séjournaient dans un gymnase, rappelons-le.

Selon Mathieu Lavoie, président du Syndicat des agents correctionnels du Québec, les prisons des régions écopent des arrestations effectuées dans les grands centres auprès des gangs de rue.

«Le centre de détention de Sherbrooke est près de déborder», dit-il. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à