• Accueil
  • Harcelée après un viol collectif : «Elle n’est plus en sécurité nulle part»

Harcelée après un viol collectif : «Elle n’est plus en sécurité nulle part»

Harcelée après un viol collectif : «Elle n’est plus en sécurité nulle part»iStock / romkaz

Après avoir été victime d’un viol collectif à Sherbrooke en 2017, une adolescente doit maintenant faire face aux amis de ses agresseurs qui la harcèlent et l'intimident.

Cette troublante histoire a d'abord été rapportée dans La Tribune. Après avoir été victime d’un viol collectif en mai 2017, une adolescente a enclenché un processus judiciaire contre ses quatre agresseurs qui ont été, depuis, condamnés à des peines de garde fermée variant de dix mois à un an.

Mécontents de la tournure des événements, les amis de ces quatre adolescents intimident maintenant la jeune victime lorsqu’elle se retrouve dans des lieux publics.

En entrevue avec Bernard Drainville, le père de la jeune victime a raconté ce que vit sa fille.

«Elle n’est plus en sécurité nulle part. Aussitôt qu’elle sort à l’extérieur de la maison, il faut qu’elle se surveille parce qu’ils viennent la voir et la harcèlent. Ils ne sont pas contents que leurs amis soient rendus en dedans et c’est elle qui paie le prix»

Récemment, ces mineurs s’en sont même pris à lui alors qu’il se trouvait au centre d’achat avec sa fille.

«Ils sont venus nous encercler, ma fille et moi. Ils ont commencé à parler à ma fille. Ils lui font des reproches. Je leur ai dit que s’en aller. Ils ont commencé à m’insulter. Ils sont partis, mais ils sont revenus et ils ont commencé à me narguer. Ils m’ont dit d’aller fumer mon crack et il y en avait un qui me filmait»

«Ce n’est pas la première fois que ça arrive. Chaque fois qu’elle va se promener à Sherbrooke, elle se fait harceler. Elle est craintive. Moi aussi, je vais être sur la ‘’watch’’. Ils savent maintenant qui je suis. Quand je vais aller me promener à Sherbrooke, vais-je être en sécurité? Me faire encercler comme ça dans un centre d’achat par trois gars, je ne me sentais pas en sécurité»

Sa fille a fait une plainte à la police à la suite de ces incidents, mais on lui aurait dit que la police ne pouvait rien faire. 

Le Québec maintenant

Le Québec maintenant

avec Paul Houde

En direct de 15:00 à 18:30
1759
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.