12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Pascal Montambeault plaide coupable à 163 chefs à caractère sexuel

Pascal Montambeault plaide coupable à 163 chefs à caractère sexuel

Pascal Montambeault plaide coupable à 163 chefs à caractère sexuelSPS
Pascal Montambeault

À Sherbrooke, le prédateur sexuel Pascal Montambeault a plaidé coupable à 160 chefs d'accusations à caractère sexuel.

Ces accusations concernent 102 adolescentes que l'homme de 39 ans a contactées par le biais des réseaux sociaux.

Pascal Montambeault a adopté de faux profils sous trois plateformes, soit Rencontres Ados, Facebook et Skype.

Il disait notamment s'appeler Marc-André Cormier et être âgé 17 ans.

Les victimes demeurent dans plusieurs régions du Québec et même en France et les gestes ont été posés entre 2014 et 2017 alors que l'accusé résidait à Trois-Rivières.

Pascal Montambeault avait des conversations à connotation sexuelle avec les adolescentes, il leur envoyait des photos explicites de lui en train de se masturber et leur demandait des photos et des vidéos de leurs parties intimes.

Le dossier comporte 1800 pages de conversations.

Il demandait aux jeunes filles si elles étaient ouvertes à des agissements de nature sexuelle par le biais d'une caméra.

Il a reconnu sa culpabilité à des accusations de leurre informatique, incitation à des contacts sexuels, possession et production de pornographie juvénile et d'avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite.

Pascal Montambeault avait déjà admis avoir fait des attouchements sexuels à une adolescente de 14 ans de Sherbrooke en août 2017 après lui avoir donné rendez-vous dans un parc.

Il est détenu de façon préventive depuis ces événements.

Les avocats ont a demandé la confection d'un rapport présentenciel complémentaire avec un volet sexologique pour établir le profil de l'accusé.

Pascal Montambeault s'expose à une peine minimale de 1 an pour chacune des 102 victimes et cette disposition sera contestée par la défense.

 

En direct de 05:30 à 09:30
1096
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.