12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Un élan de colère sur Facebook l'amène devant la justice

Un élan de colère sur Facebook l'amène devant la justice

Un élan de colère sur Facebook l'amène devant la justice

8:00

Mieux vaut y penser à deux fois avant d'exposer sa colère sur les réseaux sociaux.

Evans Bouchard a plaidé coupable lundi au palais de justice de Sherbrooke d'avoir proféré des menaces visant deux résidences pour personnes âgées de Magog sur les réseaux sociaux en juin dernier.

En réponse à une publication d’une amie, il a écrit « Les CHSLD doivent brûler », en plus de comparer les établissements au régime Nazi.

Les propriétaires de deux établissements de Magog ont ensuite porté plainte.

Evans Bouchard écope donc d’une de deux ans de probation au cours desquels il lui est interdit d'entrer en communication avec les personnes visées par sa missive.

Sa reconnaissance des faits, son implication bénévole dans la communauté et son don de 250 $ à la Banque alimentaire de Magog ont été considérés par la juge Claire Desgens lors de l’audience.

Evans Bouchard a, par ailleurs et dans un tout autre dossier, déjà purgé une peine de prison pour avoir causé une collision mortelle à Sherbrooke, en 2004, alors qu'il avait les facultés affaiblies.

En direct de 16:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.