12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • La Régie des alcools pourrait-elle fermer le Beach Club?

La Régie des alcools pourrait-elle fermer le Beach Club?

La Régie des alcools pourrait-elle fermer le Beach Club?StudioThreeDots/ getty Images

Le Beach Club de Pointe-Calumet devra se défendre devant la Régie des alcools le mois prochain en raison de problèmes liés à la consommation de drogues, d’intoxication à l’alcool, d’incidents violents et pour la présence de membres de groupes criminels organisés sur son site.

Leur permis d’exploitation pourrait être suspendu ou même révoqué.

L’ancien maire du Plateau Mont-Royal, Luc Ferrandez, a souvent eu à s’adresser à la Régie en raison de «bar à problèmes» et a même tenté d’en faire fermer certains.

Il a commenté au micro de Patrick Lagacé la nouvelle touchant le complexe de Point-Calumet, mais aussi la situation générale sur l’île de Montréal à l’époque où il était maire.

«La société n’a pas une cenne à dépenser pour faire vivre des entreprises qui vivent d’une certaine agitation»

«Pour moi, il n’y a pas de gain pour le public. Il y a une hausse des ventes d’huile à bronzer et de frites épicées».  

Il a parlé de la difficulté pour les propriétaires de bars de gérer les membres du crime organisé qu’ils peuvent difficilement refuser à la porte.

Selon lui, les décisions de Régie peuvent être parfois très laxistes, mais tout dépend du juge qui entend les causes.

En direct de 18:00 à 00:00
1092
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.