12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • Pascal Montembeault aura sa peine le 8 septembre

Pascal Montembeault aura sa peine le 8 septembre

Pascal Montembeault aura sa peine le 8 septembreSPS
Pascal Montembault

La durée de la peine de Pascal Montembeault sera connue le 8 septembre prochain.

Les observations sur la peine de l'homme, qui a plaidé coupable à 163 accusations en lien avec des gestes de nature sexuelle posés sur 103 adolescentes, avaient lieu vendredi au palais de justice de Sherbrooke.

Deux des victimes, celle qui avait été agressé à Sherbrooke en août 2017 et une qui avait échangé en ligne avec lui, ont pris la parole pour décrire avec émotion le lourd impact des crimes sur elles.

Anxiété, dépression, pensées suicidaires font partie des sérieux problèmes vécu par ces adolescentes.

Des lettres de leurs mères ont aussi démontré les importants dommages qu'entraînent ces crimes pour les familles.

Les poursuites criminelles et pénales suggèrent une peine de 17 ans.

Pour sa part, la défense propose plutôt 9 ans et demi en misant notamment sur le parcours et la collaboration de son client depuis son arrestation, il y a trois ans.

Pascal Montembeault a aussi pris la parole aujourd'hui.

Il s'est notamment montré très repentant auprès des victimes et a expliqué le cheminement qu'il avait entrepris pour travailler sur lui.

En direct de 18:30 à 22:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.