• Accueil
  • «Nickel : De la poussière rouge sur le bord des châssis» -Fabien Cloutier
Chronique humoristique

«Nickel : De la poussière rouge sur le bord des châssis» -Fabien Cloutier

«Nickel : De la poussière rouge sur le bord des châssis» -Fabien Cloutier
Le chroniqueur Fabien Cloutier

Le gouvernement Legault a récemment confirmé qu'il adoptera le 28 avril un règlement visant à augmenter de cinq fois la limite quotidienne d'émissions de particules de nickel dans l'air ambiant. Cette décision a été prise malgré une importante opposition citoyenne. Le chroniqueur Fabien Cloutier a aussi son mot à dire sur l’impact du nickel dans l’air québécois. 

 

« Je me suis tenu loin du commentaire politique ces derniers temps, mais là, je me suis d’y : '' Va Fabien, va ''. Le gouvernement du Québec maintient le cap sur la hausse des normes de nickel dans l’air. On multiplie par cinq la quantité de nickel que les compagnies peuvent cracher dans les airs. Moi, Paul, j’ai été un habitant de Limoilou… Topo : À 150 pieds d’un bord, tu as l’incinérateur de la Ville et de l’autre côté tu as une usine de pâtes et papiers, White Birch, qui est loin de t’envoyer de la vapeur qui sent les chandelles parfumées. » 

« Du côté d’où proviennent les vents dominants, tu as les activités de transbordement de nickel du port de Québec. Comme disait Richard Desjardins : méchante atmosphère ! Il disait que lorsque l’usine avait un rush à Rouyn-Noranda, ça faisait des petits sports sur la peinture des chars. Dans Limoilou, ça fait de la poussière rouge sur le bord des châssis. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.