12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Loi anti-avortement plus restrictive aux É.-U. : «Ça ressemble à un monde où les femmes n’ont pas tous les droits»

Loi anti-avortement plus restrictive aux É.-U. : «Ça ressemble à un monde où les femmes n’ont pas tous les droits»

Loi anti-avortement plus restrictive aux É.-U. : «Ça ressemble à un monde où les femmes n’ont pas tous les droits»Photo: La Presse canadienne

Mercredi, l’Alabama s’est doté de la loi anti-avortement la plus sévère des États-Unis.  

En 1973, la Cour suprême des États-Unis a rendu l’une des décisions les plus controversées de son histoire. L’arrêt Roe v. Wade a somme toute légalisé le droit des femmes américaines à recourir à l’avortement.   

Depuis cette date, de nombreux groupes religieux fondamentalistes et de nombreux élus républicains tentent de faire casser cette décision.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Donald Trump a fait campagne auprès des groupes religieux en 2016. Il leur a promis de nommer deux nouveaux juges «conservateurs» à la Cour suprême des États-Unis s’il était élu président des États-Unis. Promesse qu’il a tenue en 2018.

En adoptant des lois anti-avortement de plus en plus strictes - interdiction quasi totale de l'avortement -, de nombreux états américains, comme l’Alabama, veulent tester la «nouvelle identité» de la Cour suprême des États-Unis. Ils espèrent que les groupes pro-choix américains vont s'insurger contre leurs lois plus restrictives et qu'ils iront les contester devant la Cour suprême la forçant ainsi à se prononcer à nouveau sur l’arrêt Roe v. Wade

Les commentateurs du 98,5 FM se sont prononcés à ce sujet:

«Ce sont des mesures qui nous plongent dans l’univers de Margaret Atwood, ''La Servante écarlate'', où la Servante écarlate imagine des États-Unis où les femmes sont des citoyens de troisième zone. On n’en est pas là, mais la vision de ces gens qui promulguent ces lois, ça ressemble un peu à un monde où les femmes n’ont pas tous les droits»

«Ce sont nos voisins américains, pas un pays en voie de développement mené par une dictature qui bafoue les droits de l’homme. Ce qu’ils proposent, c’est que même en cas d’inceste ou de viol, ceci s’appliquerait et dans le communiqué on dit : ‘’toute vie est un cadeau sacré de dieu’’» 

«Mais je suis convaincu qu’ils s’en vont vers un échec et d’en parler, si ça permet à des gens de s’opposer à un retour vers l’arrière, alors faisons-le parce que ça n’a aucune espèce de bons sens»

«On se croirait dans les années 1950. Mais il faut savoir qu'il y a un très fort courant anti-avortement aux États-Unis qui se retrouve dans la droite évangéliste qui voit l'avortement comme un meurtre» 

En direct de 03:00 à 04:30
2827
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.