• Accueil
  • Pandémie de COVID-19 | «L'OMS, en se fiant aux autorités chinoises, a induit tout le monde en erreur»

Pandémie de COVID-19 | «L'OMS, en se fiant aux autorités chinoises, a induit tout le monde en erreur»

Pandémie de COVID-19 | «L'OMS, en se fiant aux autorités chinoises, a induit tout le monde en erreur»Le président chinois Xi Jinping (Xie Huanchi/Xinhua via AP)
Imputabilité de la Chine dans la pandémie mondiale de la COVID-19. Le spécialiste de la Chine, Loïc Tassé, croit que la Chine a menti et manipulé ses statistiques.

15:08

La Chine a dévoilé vendredi des chiffres qui n’ont rien à voir avec les statistiques des dernières semaines. Un total de 1290 décès a été soudainement ajouté à son bilan à propos de la COVID-19, ce qui va complètement à l’encontre des récentes données. Selon l'expert de la Chine, Loïc Tassé, le gouvernement chinois a répété les mêmes erreurs que dans le passé depuis le début de la crise : opacité, mensonge et manipulation des données.

Un peu comme Québec l’a fait jeudi, la Chine a fait du rattrapage sur ses cas de décès des dernières semaines. Selon les autorités chinoises, le système était tellement débordé dans les derniers jours qu’il était devenu impossible de se concentrer à comptabiliser les réelles statistiques.

C’est d’ailleurs ce qui se serait passé à Wuhan, ville d’origine du coronavirus, où on ne calculait plus les décès qui avaient lieu à la maison, mais seulement ceux qui avaient perdu la vie à l’hôpital.

Les experts, qui observent les statistiques et les tendances associées au virus depuis plusieurs semaines, se disaient sceptiques par rapport aux chiffres dévoilés par la Chine.

Les informations partagées vendredi remettent un peu les pendules à l’heure.

Encore un manque de transparence?

Cela dit, plusieurs observateurs, dont le spécialiste de la Chine Loïc Tassé, pensent que le gouvernement a menti sur l'ampleur de la pandémie, tout comme il l'a fait dans le cas de l'épidémie du SRAS.

«Au début de la crise, je me disais que les Chinois ne pouvaient pas encore mentir comme dans le cas du SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère). J'espérais que le gouvernement avait appris de ses erreurs. Il allait certainement démontrer une certaine transaparence... Visiblement, les statistiques fournies par la Chine ne tiennent pas la route. L'organisation mondiale de la santé, en se fiant aux autorités chinoises, a induit tout le monde en erreur. C'est grave.»

«Cela dit, je ne pense vraiment pas que la Chine ait planifié cette épidémie, car le pays a été dûrement touché par le coronavirus. Le PIB est tombé à moins 6 pour cent. C'est gigantesque. Je crois que l'explication provient plutôt d'un accident dans un laboratoire de haute sécurité. Un élément pathogène serait sorti du laboratoire pour être ensuite transmis à d'autres personnes au marché de Wuhan. Des diplomates américains avaient prévenu Washington de failles dans le milieu scientifique.»

M. Tassé a spécifié que le gouvernement de Xi Jinping est très mal perçu par la population chinoise à propos de la gesntion de la pandémie: «Elle sait bien qu'il a menti, qu'il a commis plusieurs erreurs et qu'il la mal protégée. Les gens ont constaté l'incompétence de leurs dirigeants.»

>>>>>À LIRE ÉGALEMENT | «C'est commun de taire la vérité», dit l'ex-ambassadeur du Canada en Chine à Paul Arcand

Encore des doutes, selon plusieurs experts

Si l’on se fie aux chiffres du pays, la Chine compte maintenant 4632 décès totaux liés au coronavirus. C’est un important bond de 27%. Mais ça reste que seulement 3 personnes par million en Chine auraient perdu la vie à cause de la COVID-19.

Si on dit que l’Allemagne a fait un excellent travail lors de cette crise, et qu’ils ont tout de même perdu 50 personnes par million d’habitants, on peut se permettre de douter des chiffres avancés par la Chine.

Mis à part l’histoire des décès, la Chine rapporte maintenant que seulement 116 personnes sont toujours porteuses du virus aujourd’hui, dont 89 en état critique. Ça demeure des chiffres qui peuvent continuer de semer le doute.

Si ce chiffre s’avère véridique, on peut véritablement dire que la Chine est rendue au bout du processus. Mais encore faut-il que ce soit vrai.

Le Québec maintenant
En direct de 15:00 à 18:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.