• Accueil
  • Par respect pour les travailleurs de la santé | Devrait-on interdire les voyages dans le sud cet hiver?

Par respect pour les travailleurs de la santé | Devrait-on interdire les voyages dans le sud cet hiver?

Par respect pour les travailleurs de la santé | Devrait-on interdire les voyages dans le sud cet hiver?
Comment contrôler les touristes québécois qui veulent aller se faire bronzer dans le sud cet hiver?

41:20

Comment contrôler les touristes québécois qui veulent aller se faire bronzer dans le sud cet hiver?

JEAN-PIERRE FORTIN, président national du syndicat des douanes et de l’immigration

JEAN-PIERRE RANCOURT, avocat criminaliste

MOSCOU CÔTÉ, président de l’Association des agents de voyage du Québec

Détails

Alors que les travailleurs de la santé mettent les bouchées doubles depuis le début de la pandémie pour sauver des vies et qu’une majorité de Québécois se privent de contacts sociaux pour respecter les mesures sanitaires, certaines personnes ont bien l’intention d’aller en vacances dans le sud pendant la semaine de relâche. 

Pourtant, les gouvernements fédéral et provincial suggèrent à la population de rester à la maison et de suivre à la lettre les mesures sanitaires. Tout voyage non essentiel n’est pas recommandé. 

Mais il semble que certains Québécois sont au-dessus de ces règles. 

«Moi, ce sont tous ceux qui vont se faire dorer la couenne au soleil parce qu’ils sont à bout, donc, ils vont dans un tout-inclus pour faire la fête. Je trouve ça difficile à expliquer à un travailleur de la santé qui est en zone COVID-19 et qui se démène pour sauver des vies tous les jours. Il y a une iniquité inacceptable. Doit-on interdire ce genre de voyage pendant la semaine de relâche?» 

«Dans les aéroports, c’est arrivé que des voyageurs disent à nos agents qu’ils n’avaient pas l’intention de faire la quarantaine. Mais nos agents n’ont pas l’autorité de forcer la quarantaine, on fait seulement de la sensibilisation. On doit parler à un agent de Santé Canada qui est sur place, mais pas en nombre suffisant» 

«Du côté de la frontière terrestre, il n’y a pas beaucoup de voyageurs. Nos volumes ont baissé de 80%. Un Canadien de retour, c’est une personne qui rentre de droit au pays, il ne peut pas être refusé. Ils vont être signifié de faire leur quarantaine»

Des mesures strictes pour les voyageurs de retour au pays, vraiment?

12:07

Des mesures strictes pour les voyageurs de retour au pays, vraiment?

Le commentaire de Luc Lavoie.

Détails
Le Hockey des Canadiens
En direct de 18:00 à 22:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.