• Accueil
  • Après la crise du poulet | Plus de 100 000 porcs risquent l'euthanasie en raison d'une grève dans un abattoir d'Olymel

Après la crise du poulet | Plus de 100 000 porcs risquent l'euthanasie en raison d'une grève dans un abattoir d'Olymel

Après la crise du poulet | Plus de 100 000 porcs risquent l'euthanasie en raison d'une grève dans un abattoir d'OlymelPhoto La Presse Canadienne

Plus de 100 000 porcs attendent pour l'abattage depuis dix semaines en raison d'un conflit de travail à l'usine d'Olymel de Vallée-Jonction.

Les travailleurs de cette usine ont manifesté, mercredi à Québec, réclamant que leur employeur revienne à la table de négociations rapidement.

Si Québec a nommé un conciliateur dans ce conflit, à défaut d'une entente d'ici environ un mois, les producteurs pourraient euthanasier les bêtes qui sont de plus en plus entassées et souffrent de la chaleur.

Le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval, exprimait ses craintes, mercredi matin, au micro de Louis Lacroix, au 98.5.

Plus de 100 000 porcs attendent l’abattoir : David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec

4:43

Plus de 100 000 porcs attendent l’abattoir : David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec

Conflit de travail chez Olymel de Vallée-Jonction | S’il n’y a pas d’entente, les Éleveurs de porcs du Québec disent qu’ils pourraient envisager l’abattage humanitaire d’ici les quatre prochaines semaines, parce qu’ils restent pris avec leurs animaux qui s’entassent dans les porcheries du Québec. 

Détails

Avec Louis Lacroix Dans Puisqu'il faut se lever

La dernière rencontre de pourparlers a eu lieu le 2 juillet et la prochaine n'est prévue que le 19 juillet.

Le Québec maintenant
En direct de 15:00 à 18:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.