• Accueil
  • Un reconfinement est-il dans les plans? | «C’est la dernière affaire que je veux faire» - François Legault à Paul Arcand

Un reconfinement est-il dans les plans? | «C’est la dernière affaire que je veux faire» - François Legault à Paul Arcand

Un reconfinement est-il dans les plans? | «C’est la dernière affaire que je veux faire» - François Legault à Paul ArcandCrédit photo: Émilie Nadeau
Le premier ministre du Québec, François Legault
Entrevue avec François Legault, premier ministre du Québec.

25:17

Entrevue avec François Legault, premier ministre du Québec.

La deuxième vague de la COVID-19 touche le Québec.

Détails

Le premier ministre du Québec n’a pas l’intention de créer une commission d’enquête sur la terrible crise qui a frappé les centres pour aînés au printemps. Pas pour l'instant, du moins.

C'est ce qu'a déclaré François Legault, vendredi matin, en entrevue téléphonique avec Paul Arcand.

«Bien honnêtement, la priorité c’est la pandémie. Nous verrons s’il y a matière à tenir une commission d’enquête plus tard. Il y a déjà trois enquêtes menées actuellement à propos de la crise dans les CHLSD du Québec. Depuis plusieurs années, on manquait au moins 10 000 employés dans le réseau, sur 46 000 personnes nécessaires. Désormais, 21 000 personnes ont mis l’épaule à la roue. La situation est totalement différente par rapport à mars. Nous savions à la CAQ qu’il manquait énormément de travailleurs lorsqu'elle est arrivée au pouvoir. Mais, il était impossible d’engager tout ce personnel d’un coup. Cela dit, on aurait dû augmenter les salaires plus rapidement... Face à cette crise dans les CHSLD, je me sens coupable, oui. Nous devons tous nous sentir coupables.»

Éviter les contacts sociaux

À l'instar du ministre de la Santé, Christian Dubé, M. Legault a demandé aux Québécois d'éviter les contacts sociaux pour le prochain mois afin «d'éviter la hausse des hospitalisations et le report de traitements.»

«Ce qu'il ne faut pas faire, ce sont des partys ou des soupers avec la famille élargie (...) Le problème, il est dans les maisons (...) Actuellement, le risque est là, c'est ça qui fait en sorte qu'on a 500 cas par jour.»

La gaffe du Dr Arruda

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda a affirmé un peu plus tôt cette semaine être en discussion avec les ministères de la Justice et de la Sécurité publique afin de permettre aux policiers d'entrer dans des résidences privées sans mandat. 

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a dû rectifier le tir quelques heures plus tard. 

«Il s'est peut-être enfargé un peu cette semaine dans la partie légale; ce n'est pas un avocat. On ne fera pas entrer les policiers dans les maisons. De ce côté-là, il aurait dû éviter de parler de ça. Mais, depuis le début de la crise, j'ai beaucoup écouté le Dr Arruda et toute la partie de la santé publique, il fait du bon travail...»

Marguerite Blais

Par ailleurs, M. Legault a convenu que les établissements pour aînés sont souvent passés après les hôpitaux à propos des priorités du budget du gouvernement du Québec, malgré les demandes répétés de la ministre Marguerite Blais. 

Le premier ministre a réitéré sa pleine confiance en la ministre des Aînés et des Proches aidants, qui l'a critiqué jeudi. Il considère qu'elle est la voix des aînés depuis longtemps.

Il a ajouté que les établissements sont beaucoup mieux préparés pour la seconde vague.

Un second confinement?

L'option d'un reconfinement qui impliquerait la fermeture des écoles et de certaines entreprises, comme on l'a connu au mois de mars, n'est pas envisagée par le gouvernement, pour le moment.

En fait, le premier ministre n'écarte rien, mais espère ne pas avoir à se rendre là.

«C’est la dernière affaire que je veux faire…»

En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.