• Accueil
  • Procès avorté de Nathalie Normandeau | «Tout citoyen a droit à un procès dans des délais raisonnables» -La juge à la retraite Nicole Gibeault

Procès avorté de Nathalie Normandeau | «Tout citoyen a droit à un procès dans des délais raisonnables» -La juge à la retraite Nicole Gibeault

Procès avorté de Nathalie Normandeau | «Tout citoyen a droit à un procès dans des délais raisonnables» -La juge à la retraite Nicole GibeaultPhoto : archives La Presse canadienne
Nathalie Normandeau
Procès avorté de Nathalie Normandeau - Entrevue avec la juge à la retraite Nicole Gibeault

8:39

Nathalie Normandeau libérée de tous les chefs d’accusation - Jean-Pierre Rancourt, Jonathan Bernard, Guy Ryan

27:47

Nathalie Normandeau libérée de tous les chefs d’accusation - Jean-Pierre Rancourt, Jonathan Bernard, Guy Ryan

JONATHAN BERNARD, journaliste Cogeco Nouvelles

JEAN-PIERRE RANCOURT, avocat criminaliste 

GUY RYAN, ancien inspecteur aux crimes organisés du SPVM

Détails

L'ancienne vice-première ministre du Québec Nathalie Normandeau et cinq autres coaccusés évitent un procès. 

Un juge de la Cour du Québec, André Perreault, a ordonné l'arrêt des procédures en raison de délais déraisonnables. 

La défense avait d’ailleurs invoqué l’arrêt Jordan. Elle a aussi tenté de faire avorter les procédures en raison des nombreuses fuites dans les médias. 

Procès avorté de Nathalie Normandeau - Entrevue avec la juge à la retraite Nicole Gibeault

8:39

«L'expression arrêt Jordan date du 8 juillet 2016. La Cour suprême avait provoqué un électrochoc. C'était pour éliminer un certain laxisme dans le système judiciaire. [...] On a vraiment attaqué le système en entier. Il fallait prendre les droits des Canadiens au sérieux. Tout citoyen a droit à un procès dans des délais raisonnables. [...] Nathalie Normandeau voulait pourtant avoir un procès... Il y a eu beaucoup d'embuches et d'erreurs dans ce dossier, notamment de la part de l'UPAC. [...] Je serais surprise qu'on aille en appel de la décision du côté de la pousuite.»

«On m'a volé 4 ans et demi de ma vie»

Les six coaccusés avaient été arrêtés en 2016 dans le cadre d'une enquête portant sur l'octroi de financement politique en échange de contrats publics. 

L’État a désormais 30 jours pour contester la décision. 

Nathalie Normandeau a d’ailleurs commenté le verdict du juge devant des journalistes.

« C'est extrêmement difficile de vivre avec des accusations au criminel. Je vais vous le dire, bien honnêtement, je ne souhaite pas ça à mon pire ennemi. On m'a volé 4 ans et demi de ma vie. Ces années perdues je ne pourrai jamais les retrouver... »

Nathalie Normandeau était accusée d’abus de confiance, de souscription frauduleuse à une caisse électorale et d’actes de corruption dans les affaires municipales.

En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.