• Accueil
  • «On ne peut pas se permettre d’assouplir les mesures»
Sommet des hospitalisations atteint

«On ne peut pas se permettre d’assouplir les mesures»

«On ne peut pas se permettre d’assouplir les mesures»
François Legault
Photo Émilie Nadeau

Même si le sommet de la courbe des hospitalisations liées à la COVID-19 a été atteint, le gouvernement Legault a indiqué, jeudi, que la santé publique ne lui recommandait pas d’alléger les mesures sanitaires. 

Lors de son point de presse jeudi, le premier ministre François Legault a fait le point sur la situation épidémiologique du Québec.

Selon le premier ministre, le Québec a atteint le sommet de la courbe des hospitalisations, mais la situation demeure critique. 

«On voit enfin la lumière au bout du tunnel. On a atteint le pic des hospitalisations aujourd’hui. Même si on peut prévoir une baisse éventuelle des hospitalisations, là, on est au pic. C’est le pire de la situation, c'est encore très difficile. Actuellement, on est à la limite de la limite dans nos hôpitaux»

«Ça va être des semaines dures dans les hôpitaux. Il y a encore 3400 hospitalisations et il manque encore 12 000 soignants dans le réseau. Il faut penser au personnel qui sont au front depuis 22 mois»

Pas d'autres assouplissements en vue

Selon François Legault, le gouvernement a déjà mis en place deux importants assouplissements aux mesures sanitaires. 

D'abord, il a retiré le couvre-feu, puis, il a permis à près d'un million et demi d'écoliers de retourner à l'école en présentiel. 

«Les enfants sont très heureux de retourner à l'école. C'était le choix à faire. Mais la santé publique ne recommande pas de faire d'autres assouplissements. On ne peut pas se permettre d’assouplir les mesures» 

«Je vous comprends d'être tannés. Moi aussi, je suis tanné. On a tous hâte d'aller voir nos proches, d'aller voir un spectacle, que nos jeunes fassent du sport. Mais il faut suivre les recommandations de la santé publique»

Moins de décès à cause des mesures strictes

Le PM a de nouveau mentionné que le Québec avait un taux de surmortalité - toute proportion gardée - moindre que celui de l'Ontario et des États-Unis.  

«Grâce aux consignes plus sévères du Québec, on a eu moins de décès. Il faut être solidaires, il y a des vies en jeu. Je vous demande de la patience, d'être solidaires encore pour les prochaines semaines. Depuis le début de la pandémie, les Québécois ont été extraordinaires, ils ont démontré leur solidarité, ils se sont serrés les coudes. Ça me rend fier. Je vous demande d'être prudents, d'être patients. On va finir par s'en sortir, mais tout le monde ensemble»

Une bonne nouvelle

Le fait d'avoir atteint le sommet de la courbe des hospitalisations - même si on ne sait pas quand le plateau se terminra et que les hospitalisations redescendront - est tout de même une bonne nouvelle pour M. Legault. 

Le premier ministre a indiqué que si la situation épidémiologique demeure stable, le plan de priorisation qui a été développé ne sera pas appliqué. 

Rappelons que ce plan a beaucoup fait jaser au cours des derniers jours parce qu'il met en place des directives pour redéfinir la qualité minimale des soins en pandémie.

«Même si c'était responsable de le développer, jamais il n'a été utilisé et on pense qu'il ne sera jamais utilisé»

L'emphase sur la vaccination

Le premier ministre a répété l'importance de la vaccination pour venir à bout de cette cinquième vague liée au variant Omicron. 

Il a d'ailleurs indiqué que 72% des personnes âgées de 60 ans et plus avaient obtenu leur 3e dose de vaccin contre la COVID-19.

Il a encouragé les Québécois à aller chercher leur 1re et 2e dose. 

De plus, parce que la cadence de vaccination est optimale - 100 000 doses de vaccin injectées par jour au Québec - des plages horaires sont maintenant disponibles pour ceux et celles qui voudraient devancer leur rendez-vous de février. 

Programme pour rejoindre les non-vaccinés

Le ministre délégué à la Santé et aux Services socuaux, Lionel Carmant, aura la responsabilité de mettre en place un programme pour rejoindre les 565 000 personnes qui ne sont pas encore vaccinées au Québec et tenter de les convaincre d'aller chercher leur 1re dose.  

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.