12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • «Avoir rien à faire, j'ai connu ça souvent dans ma vie» -Gildor Roy

«Avoir rien à faire, j'ai connu ça souvent dans ma vie» -Gildor Roy

«Avoir rien à faire, j'ai connu ça souvent dans ma vie» -Gildor RoyLe commandant Chiasson (District 31 © Karl Jessy/Radio-Canada) )
Gildor Roy à la remise des prix Gémeaux en 2019

13:29

Comme des millions de gens, l’acteur Gildor Roy vit en confinement. Ce qu’il admet vivre sans trop de difficultés, hormis peut-être le fait qu’il ne peut voir son petit-fils, qui n’a pas six mois, et qui réside à cinq minutes de chez lui.

Pour le reste, ça se passe plutôt bien avec son aîné (le père du petit-fils) en confinement avec son nouveau-né et sa conjointe d’un côté, et Gildor, son épouse ainsi que son deuxième fils et sa fille chez lui.

« Eux, ils trouvent ça plus plate, je pense. Je ne sais pas…

« Je ne veux pas faire de discrimination entre les générations, mais nous autres, on était plus habitués… Je vais avoir 60 ans. Avoir rien à faire, j’ai connu ça souvent dans ma vie. »

« Je vivais sur une ferme. Quand les travaux étaient finis, surtout l’hiver, on «gossait», on lisait, on jasait et on jouait aux cartes. On n’était pas sur nos téléphones. On se parlait entre nous. Ça, ça fait une grosse différence. »

Histoire de passer le temps, l’acteur scanne le livre de recettes de sa mère, il s’entraîne un peu et il baigne dans la musique.

« J’ai ressorti mes chansons. Aujourd’hui, j’ai traduit une chanson américaine qui date de 1913 et je suis assez fier de mon coup. Une chanson super connue, en plus. J’ai fini de rédiger deux synopsis de documentaires, des projets en cours avec un producteur qui devraient se tourner à l’extérieur du pays après District 31. Et je me laisse pousser la barbe! »

Gildor Roy a cru un instant être atteint du coronavirus. Il ne se sentait pas bien lorsque la production de District 31 a été interrompue. Fausse alerte.

« Entre le moment où j’ai passé le test et le moment où j’ai eu le résultat, je ne dormais pas bien. Ça devait être une petite grippe. »

Pour ce qui est de la finale en suspens de District 31, le scénario est déjà prévu.

« Les deux dernières semaines de tournage (de la saison interrompue), on va les tourner au début du tournage de l’an prochain. Normalement, on commence à tourner en juillet. On va commencer deux semaines plus tôt. On faire les punchs de cette année et ça va commencer sur les chapeaux de roues ».

En direct de 19:00 à 22:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.