• Accueil
  • «Christian Folin a l'air assez méchant» - Jonathan Drouin

«Christian Folin a l'air assez méchant» - Jonathan Drouin

«Christian Folin a l'air assez méchant» - Jonathan Drouin PC

BROSSARD - Quand Christian Folin est arrivé devant ses nouveaux coéquipiers du Canadien de Montréal lundi matin, il n'en était pas nécessairement à un premier contact avec quelques-uns d'entre eux. Le colosse suédois n'a pas peur d'utiliser son gabarit imposant et certains joueurs de la formation montréalaise l'ont vraisemblablement déjà croisé dans les coins de patinoire.

« Je me suis présenté brièvement ce matin et nous avons rigolé un peu. Il y a des joueurs que j'ai déjà affrontés et il y en a que j'ai frappé et d'autres qui m'ont frappé. Nous avons bien ri », a raconté le défenseur qui a célébré son 28e anniversaire de naissance, samedi.

« Il a l'air assez pesant et assez méchant. J'ai déjà joué contre lui et je sais quel genre de joueur il est. Je pense que c'est un bon ajout à notre équipe, d'avoir un grand droitier mobile comme lui. »

Originaire de Göteborg, en Suède, Folin a complété son parcours dans le hockey mineur aux États-Unis avant de signer un premier contrat professionnel avec le Wild du Minnesota à la conclusion d'un stage de deux saisons à l'université UMass-Lowell.

Après trois saisons avec le Wild, Folin a paraphé une entente d'une saison avec les Kings de Los Angeles, puis une autre d'une campagne avec les Flyers de Philadelphie l'été dernier.

L'expérience avec les Flyers n'a pas semblé concluante. Il a été limité à 26 matchs cette saison, amassant seulement deux aides.

« C'est une saison un peu en dents de scie, a admis Folin, qui totalise sept buts et 31 aides en 209 rencontres dans la LNH. J'ai connu un bon départ. Mais même quand vous ne jouez pas, vous devez profiter de chaque moment pour travailler fort et continuer à vous améliorer. »

Chez le Canadien, Folin retrouve un seul joueur qu'il a déjà côtoyé dans les rangs professionnels, le défenseur Mike Reilly — pendant deux saisons dans l'organisation du Wild.

« J'ai ri un peu quand j'ai appris l'échange », a reconnu Reilly, qui avait gardé contact avec Folin après avoir joué avec lui autant dans la LNH que dans la Ligue américaine de hockey.

« Il est plutôt tranquille, mais il est un très bon gars, a-t-il ajouté au sujet de Folin. Il travaille fort chaque jour et passe beaucoup de temps sur la patinoire pour essayer de s'améliorer. Nous habitions près l'un de l'autre et nous étions un peu dans la même situation avec le Wild, même s'il jouait un peu plus que moi. »

Folin a admis que la présence de Reilly était rassurante à son arrivée dans un nouveau groupe. De son côté, Reilly, qui était allé chercher Folin à l'hôtel lundi matin, a rappelé que la présence de Charlie Lindgren l'avait aidé à son arrivée chez le Canadien en février dernier à la suite d'un échange avec le Wild.

« (Lindgren) était aussi à l'hôtel avec moi et vous voulez probablement pouvoir compter sur un gars pour vous aider à découvrir votre nouvel environnement, a noté Reilly. Je vais probablement servir de chauffeur (à Folin) jusqu'à ce qu'il se procure une voiture! »

Folin s'est décrit comme un défenseur qui joue un style simple et qui peut ajouter une dimension physique à une équipe. De son côté, Reilly a offert une analyse un peu plus détaillée du défenseur de six pieds trois pouces et 204 livres.

« Tout le monde peut voir qu'il a un physique imposant, a-t-il d'abord noté. Il est aussi meilleur que certains peuvent le penser pour relancer l'attaque et il a un bon lancer frappé. Je crois également qu'il est bon pour défendre le devant du filet et gagner ses batailles. »

Puisque Folin est droitier, tout indique que le Canadien pourrait décider de remettre Jordie Benn, un gaucher, sur le flanc gauche quand le Suédois fera ses débuts dans son nouvel uniforme. Reilly et Brett Kulak seront les deux défenseurs à risque d'être laissés de côté à la suite de son arrivée.

Pour sa part, Folin est heureux de se joindre à une équipe qui se dirige vers une participation aux éliminatoires.

« J'ai aussi hâte de jouer devant les partisans (du Canadien), a indiqué Folin. J'ai déjà joué dans cet aréna et je sais que les partisans sont bruyants et que c'est amusant d'y jouer. J'ai souvent connu de bonnes fins de saison au cours de ma carrière et j'espère que ce sera encore le cas parce que je suis très heureux d'avoir l'occasion de jouer pour cette équipe. »

Isabelle

Isabelle

avec Isabelle Maréchal

En direct de 11:00 à 12:00
4675
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.