• Accueil
  • Recrue de l'année: «C'est de mon apprentissage dont je suis le plus fier» Alex Barré-Boulet

Recrue de l'année: «C'est de mon apprentissage dont je suis le plus fier» Alex Barré-Boulet

Recrue de l'année: «C'est de mon apprentissage dont je suis le plus fier» Alex Barré-Boulet

Le Québécois Alex Barré-Boulet qui joue avec le Crunch de Syracuse a remporté, jeudi, le titre de recrue de l’année dans la Ligue américaine de hockey.

Celui qui a porté l’uniforme de l’Armada de Blainville-Boisbriand lorsqu’il jouait dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec a expliqué à l’animateur Mario Langlois comme il avait appris la nouvelle.

« Je l’ai su pendant la pratique ce matin. Benoit Groulx (l’entraîneur-chef) est venu me voir pendant qu’on faisait des lancers. Il m’a dit : «C’est toi la recrue de l’année et il ne faut pas que tu en parles avant trois heures… » Il m’a aussi félicité et il était bien content pour moi. »

À sa première saison avec la filiale du Lightning de Tampa Bay, Barré-Boulet a inscrit 34 buts et récolté autant de mentions d’aide. De telles statistiques laissaient supposer que le Québécois allait être parmi les favoris, sinon le favori. Il ne s’en est vraisemblablement pas trop préoccupé.

« Je ne suis pas quelqu’un qui regarde ces affaires-là. Je me concentrais juste sur mon jeu. Je suis plus concentré sur les séries qui arrivent que sur les honneurs individuels. »

En dépit de ses succès sur la patinoire, le joueur originaire de Montmagny estime que c’est sa progression sur tous les aspects dont il est le plus fier.

« C’est mon apprentissage dont je suis le plus fier. J’ai pris de la maturité dans la vie et sur la glace. Je ne suis plus en pension comme je l’étais dans le junior. J’ai été en appartement toute l’année. J’ai vraiment progressé en tant que personne et sur la patinoire. Sur la glace, j’ai amélioré mon jeu défensif et même offensif. J’ai rajouté une coche encore. Je suis vraiment content de ma première saison, mais je ne l’aurais pas fait sans tous les vétérans qu’on a.

« Que ce soit Gabriel Dumont, Hubert Labrie, Cory Conacher, Andy Andreoff… Il y en a beaucoup qui ont joué beaucoup de matchs dans la Ligue nationale. C’est vraiment facile de jouer avec eux. Ils nous aident vraiment beaucoup, tant sur la glace qu’en dehors de la glace. »

2135
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.