• Accueil
  • «Les Raptors veulent redonner à la communauté»

«Les Raptors veulent redonner à la communauté»

«Les Raptors veulent redonner à la communauté»Getty Images Sport
Serge Ibaka et Kyle Lowry

Les amateurs de basketball québécois ont été surpris, et surtout, très heureux d’apprendre que les Raptors de Toronto tiendront leur camp d’entraînement au PEPS de l’Université Laval, du 29 septembre au 3 octobre.

C’est une grande nouvelle pour le basket québécois et l’Université Laval.

En entrevue avec Louis Lacroix jeudi, Julie Dionne, directrice du service des activités sportives pour le Rouge et Or de l’Université Laval et ancienne joueuse de basket pour cette université, a expliqué que les premiers contacts avec les Raptors avaient eu lieu au mois de mars dernier.

Une visite des installations a d’ailleurs impressionné l’équipe professionnelle, dont les exigences techniques – nombre de paniers disponibles, portes de sortie, installations pour accueillir les médias, éclairage – ont été remplies.

Il faut dire que le PEPS de l’Université Laval bénéficie, depuis six ans, de nouvelles installations pour le basketball et le volleyball qui font l’envie de nombreuses équipes sportives universitaires.   

Du 29 septembre au 2 octobre, les Raptors tiendront deux entraînements par jour. Ces pratiques se dérouleront derrière les portes closes, à l’abri des regards des médias et de la population.

Mais le 3 octobre, les amateurs seront conviés à un entraînement et un match intra-équipe. Les joueurs de basket et les entraîneurs québécois ne seront pas en reste.

«Ce qu’ils veulent, c’est d’être capable de redonner à la communauté. Il y aura probablement deux rencontres avec des écoles de la région avec des cliniques d’entraîneur et clinique de joueurs»

«Le fait que les Raptors se déplacent, c’est vraiment bon pour le Québec. Ça va aussi être bien pour notre programme universitaire. Ça va créer un engouement et faire rayonner le sport»

En direct de 09:30 à 11:00
3006
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.