12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • Pression du 1er choix: «Année inoubliable, mais stressante» Vincent Lecavalier

Pression du 1er choix: «Année inoubliable, mais stressante» Vincent Lecavalier

Pression du 1er choix: «Année inoubliable, mais stressante» Vincent LecavalierAP
Vincent Lecavalier avec Steven Stamkos en 2011
Hockey: Vincent Lecavalier parle de la réalité à laquelle fait face Alexis Lafrenière

18:13

À moins d’un revirement inattendu – ou d’une blessure majeure – Alexis Lafrenière de l’Océanic de Rimouski sera le premier choix au repêchage de la Ligue nationale de hockey le 26 juin à Montréal.

Mario Langlois a rencontré Alexis Lafrenière, son entraîneur de l’Océanic Serge Beausoleil et un ancien premier choix universel de la LNH, Vincent Lecavalier, du Lightning de Tampa Bay, histoire de faire le tour du présent et de l’avenir du jeune homme.

Vincent Lecavalier a été le premier choix de la LNH en 1998. Dix-huit ans plus tard, il a pris sa retraite après 1212 matchs, 421 buts, 528 mentions d’aide (949 points) et une coupe Stanley en poche.

Lecavalier, lui aussi, a joué son hockey junior à Rimouski. Que se souvient-il de l’année qui a précédé le repêchage?

« C’est une année inoubliable, oui, mais très stressante. La pression monte. Tout le monde te parle de ça chaque jour. Ce n’est pas facile. J’allais au cégep à Rimouski, j’étais dans la classe de sciences et je pensais pas mal plus au hockey… C’était vraiment difficile de penser à autre chose que le hockey. »

Et quand on est pressenti pour être le premier choix - ce qui était le cas de Lecavalier -, veut-on être le premier choix?

« Je pourrais dire une petite menterie et dire que non, mais ça trotte dans la tête. Tu as la chance d’être premier… Est-ce que ça changerait quelque chose dans 20 ans? Non. Martin Saint-Louis n’a pas été repêché et il est au Temple de la renommée. Mais quand tu es là, dans le moment, et que tout le monde t’en parle, ça devient une petite compétition. Mais honnêtement, à son niveau, tout le monde le sait qu’il va sortir premier. »

En direct de 15:00 à 18:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.