• Accueil
  • Rays à Montréal: la garde partagée encore dans les cartes

Rays à Montréal: la garde partagée encore dans les cartes

Rays à Montréal: la garde partagée encore dans les cartesJulio Aguilar/Getty Images
Le Tropicana Field à Tampa

Si certains pensaient que la crise de la COVID-19 était le clou dans le cercueil du retour du Baseball majeur à Montréal, il n'en serait rien, selon le propriétaire des Rays Stuart Sternberg.

Même si Sternberg avoue dans une entrevue donnée au Tampa Bay Times que la crise a fait très mal financièrement, le plan de la garde partagée est encore bel et bien la priorité des Rays.

Les Rays ne reconsidèrent pas non plus demeurer dans la région de Tampa à temps plein.

« À ce stade-ci, je ne me rembarquerai pas là-dedans », a-t-il lancé à ce sujet. 

Même si les discussions avec les hommes d’affaires de Montréal ont quelque peu ralenti à un certain moment donné, le plan est toujours de faire construire deux petits stades à ciel ouvert dans les deux villes, et d’implanter la garde partagée en 2028, ou avant si possible.

Sternberg a admis qu’à Montréal, d’autres petites étapes avaient été franchies par le groupe québécois. À Tampa, certaines discussions ont eu lieu quant à la possibilité de bâtir un stade qui servirait à temps partiel, mais que présentement, d’autres dossiers sont plus criants.

La crise n’aurait rien fait pour ralentir les ardeurs de Sternberg dans son désir de procéder avec la garde partagée.

« Au contraire, c’est devenu de plus en plus important de ne plus avoir à se fier à un seul marché. »

Selon lui, cette saison écourtée servira à tester des choses qui pourraient aussi être mises en place lorsque la garde partagée débutera.

« Je crois que si ça va bien sur le terrain, les gens seront derrière nous quand même. »

Les Rays auraient aimé recommencer à accueillir des spectateurs dans leur stade, 2000 par match environ, au mois d’août, mais avec la recrudescence des cas de coronavirus en Floride, ce plan a été mis sur la glace.

En direct de 21:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.