• Accueil
  • Vernon Adams accepte une baisse de salaire pour le bien des Alouettes

Vernon Adams accepte une baisse de salaire pour le bien des Alouettes

Vernon Adams accepte une baisse de salaire pour le bien des AlouettesVernon Adams Fils (Photo: Dominick Gravel/Alouettes de Montréal)
«Je pense qu'on peut faire tripper tout le monde, pas seulement nos joueurs mais aussi nos partisans» Danny Maciocia DG des Alouettes

11:26

Il n’y a pas si longtemps, les joueurs des Alouettes auraient probablement profité d’une crise comme celle de la COVID pour quitter le nid des Alouettes, mais maintenant, ce n'est plus le cas. On voit bien que l’image du club commence à changer.

Le plus bel exemple, c'est le quart des Alouettes Vernon Adams Fils qui a accepté de restructurer son contrat dans le but de garder le noyau de l’équipe intact.

C’est ainsi que le club a confirmé, mercredi, le retour du receveur Eugene Lewis, du joueur de ligue Tony Washington, du quart Matthew Shiltz, du joueur de ligne Landon Rice et du demi défensif Tyquwan Glass. 

« Je ne veux pas rentrer dans les détails, a expliqué le directeur général Danny Maciocia, mais Vernon a véritablement pris une baisse de salaire pour nous permettre de garder tout ce beau monde. Mais à vrai dire, tout le monde dans ce groupe a dû faire des sacrifices pour que ça puisse marcher. »

Adams Fils a indiqué en point de presse qu’il voulait faire son possible pour que le cœur de l’équipe demeure ensemble.

« Dès le début de la pandémie, j’ai dit à Danny: "Dis-moi ce que tu as besoin de moi, même du dépistage, je peux en faire". Il m’a dit qu’éventuellement cette restructuration allait peut-être être nécessaire. Alors j’ai accepté sur-le-champ. »

Selon Maciocia, c’est tout un message que lancent ces joueurs.

« Je crois que ce type de geste démontre à tous à quel point les joueurs ici croient en notre projet. C’est le genre de geste qui nous aidera à attirer des joueurs autonomes. Il n’y a pas meilleur vendeur pour un club que des joueurs qui veulent rester et qui le disent haut et fort. »

Eugene Lewis ne s’est pas posé de question lorsque l’offre, moins importante que prévu, lui a été présentée.

« Je me souviens d’être un jeune joueur qui gagnait peu, j’étais sur l’équipe de pratique. Je sais donc comment gérer mon argent. À la fin la question qu’il faut se poser c’est à quel point tu veux gagner la Coupe? Dans mon cas, je suis un joueur qui déteste perdre, donc la décision a été facile à prendre. »

De son côté Tony Washington a eu une pensée pour la ligue, mais surtout pour les Alouettes.

« Je pense que nous sommes dans une période où la ligue a besoin de notre aide. En fait, dans mon cas, c’est le sort des Alouettes qui m’intéressent. C’est pourquoi j’ai décidé de faire ce sacrifice.

Dans le cas d’Adams, il avait signé un contrat de trois ans. Malheureusement, l’année 2020 est perdue pour tous, il lui reste donc deux ans à son entente.

Trudeau-Landry
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.