Aller au contenu
Alcool au volant

Plusieurs arrestations en marge de «L’après-ski 1976» à Orford

Plusieurs arrestations en marge de «L’après-ski 1976» à Orford
La foule était estimée à au moins 2000 participants à l'événement « L’après-ski 1976 ». / Simone Gervais

Les patrouilleurs de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) ont été fort occupés en périphérie de l’événement « L’après-ski 1976 » qui se déroulait samedi au centre de ski du Mont-Orford.

La foule était estimée à au moins 2000 participants, rapporte Carl Pépin, porte-parole de la RPM. Des mesures pour prévenir les cas de conduite avec les facultés affaiblies avaient été mises en place.

Malgré tout, cinq conducteurs se sont fait prendre par les policiers pour alcool au volant, dit-il.

«Voyant le nombre de fêtards qui s’apprêtaient à quitter les lieux, les patrouilleurs ont érigé un barrage routier à proximité. La vigilance des policiers a permis de retirer de la route quatre conducteurs ayant dépassé la limite légale de consommation d’alcool», soutient Carl Pépin.

«De plus, un peu plus tard dans la nuit, les policiers ont dû intervenir dans le secteur Austin pour un accident avec blessés. Il s’agissait du véhicule d’un des fêtards. Le conducteur et sa conjointe ont dû être transportés à l’hôpital à la suite d’une sortie de route.»

Pourtant les organisateurs de l’événement avaient mis à la disposition des fêtards une navette reliant le centre-ville de Magog au centre de ski afin d’inviter les participants à ne pas utiliser leurs véhicules s’ils consommaient de l’alcool, déplore le lieutenant de gendarmerie. 

«Les policiers de la RPM ont exigé une prise de sang qui sera envoyée à l’analyse. Le conducteur, qui semblait en boisson, fera vraisemblablement face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé des lésions corporelles», ajoute-t-il.

«Les cinq individus devront maintenant composer avec la dure réalité des frais associés à la perte du permis de conduire pour les 90 prochains jours, des frais de remorquage et de remisage, d’une  probable hausse des coûts en assurance… En plus de devoir engager des frais substantiels pour faire face à la justice.»

Nez cassé

M. Pépin ajoute que des fêtards ont troublé l’ordre public dans les stationnements du centre de ski. «Quelques interventions ont été nécessaires pour rétablir la paix», mentionne M. Pépin.

«Un des belligérants a eu le nez cassé.»

Trois arrestations

Pendant ce temps, les policiers de Sherbrooke n’ont pas chômé durant le long congé pascal.

De vendredi à dimanche, plusieurs arrestations pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool sont survenues sur le territoire sherbrookois. 

Des arrestations ont eu lieu sur la 12e et la 13e Avenue ainsi que sur la rue du Conseil.

Deux hommes, âgés de 44 ans et de 72 ans, ainsi qu’une femme de 38 ans ont été arrêtés, annonce Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

Écoutez l'entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

«Est-ce vraiment ma vie? Je vis de ma passion!» - King Melrose
SAQ: grève annoncée mercredi et jeudi
«C'est au primaire que les jeunes décrochent, il faut s'en occuper!»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Midi actualité
En direct
En ondes jusqu’à 15:01