Aller au contenu
Maraudage du PCQ

Duhaime croit qu'un transfuge de la CAQ va faire le saut

Duhaime croit qu'un transfuge de la CAQ va faire le saut
Éric Duhaime / Archives PC

Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec, a dénoncé la décision des députés de l'Assemblée nationale d'interrompre le processus de révision de la carte électorale. 

«Au Québec, une loi électorale fait que toutes les deux élections, la Commission électorale. propose un redécoupage, une refonte de la carte électorale pour s'assurer qu'on respecte les changements démographiques», explique M. Duhaime.

«Les circonscriptions qui ont plus de population, qui doivent justement être le plus égales possible, puis faire un redécoupage sur l'ensemble du territoire.» 

Il a été proposé d'enlever une circonscription dans la région sur l'île de Montréal, une autre en Gaspésie, puis d'en ajouter une au Centre-du-Québec et une autre dans les Laurentides. «Les quatre partis à l'Assemblée nationale se sont entendus pour suspendre le processus. Il n'y aura pas de changement à la carte, en tout cas pas aux prochaines élections», a-t-il mentionné au micro de Que l’Estrie se lève vendredi matin.

«Ils n’ont pas inclus le Parti conservateur. On représente quand même 530 000 Québécois. Je trouve que c'est une façon très cavalière de faire et ce n'est pas respectueux de l'institution indépendante et non partisane qui a été mise sur pied et qui a toujours régi le découpage de la carte électorale.»

Le chef de la CAQ avait promis une réforme du mode de scrutin et n’a pas respecté son engagement, déplore M. Duhaime. 

«Le redécoupage de la carte électorale n'est pas là pour faire plaisir aux députés, mais pour représenter les électeurs», selon Éric Duhaime.

Des députés caquistes

Les candidats ne se pressent pas aux portes pour se présenter sous la bannière conservatrice en Estrie, avoue Éric Duhaime. Actuellement, les regards sont tournés vers le fédéral, puisque les troupes de Pierre Poilievre sont en avance dans les sondages. 

Toutefois, M. Duhaime se dit en discussion avec des députés caquistes tentés de faire le saut dans sa formation politique, alors que le parti au pouvoir chute dans les intentions de vote.

L'ajout d'un premier député permettrait aux conservateurs de faire leur entrée à l'Assemblée nationale. Sans nommer personne, Éric Duhaime confirme avoir des contacts avec plusieurs élus de la CAQ.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

À lire aussi:

Val-des-Sources veut «rester en Estrie» - Hugues Grimard

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

«La nature est plus forte que tout, et il était temps de partir!»
«Alexis Lafrenière est le meilleur joueur québécois actuel dans la LNH!»
La cour à Pelletier: vol audacieux de 75 bovins

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 6:30 PM