Aller au contenu
Décès de l'ancien maire Marc Poulin

«Il aimait Magog comme sa famille» - Marie-Claude Poulin

«Il aimait Magog comme sa famille» - Marie-Claude Poulin
L'ancien maire de Magog Marc Poulin est décédé. / Tirée de Facebook

L'ancien maire de Magog Marc Poulin est décédé dans les dernières heures. Il avait 74 ans.

Sa fille Marie-Claude en a fait l'annonce sur les médias sociaux. Il aurait succombé à une embolie pulmonaire, selon elle.

En exclusivité sur les ondes du 107,7 Estrie, Mme Poulin a accordé une entrevue à Jean-Sébastien Hammal pour lui rendre un vibrant hommage. 

Marc Poulin aimait Magog et les Magogois comme il aimait sa famille, a-t-elle affirmé.

«Mon père est décédé paisiblement dans son sommeil. Il n'a pas souffert», ajoute Marie-Claude Poulin avec grandes émotions.

«Il nous a transmis cet amour. J'aimerais que les gens retiennent que c'est un homme qui était un planificateur dans l'âme. Il pouvait changer d'idée si l'autre idée était meilleure et que ça profitait à la majorité des gens il pouvait changer son fusil d'épaule. Ça m'a incitée à faire de la politique, à m'impliquer.»

Marc Poulin, père de quatre enfants, a tellement aimé être maire, qu'il aurait couché à l'hôtel de ville s'il avait pu le faire, se souvient-elle. 

«Mon père était disponible pour tout le monde. On le taquinait avec ça, soutient Mme Poulin. Même en vacances à Old Orchord, il se faisait appeler Monsieur le maire.» 

«On n'en a pas souffert à la maison. Il était présent quand même pour sa famille.»

0:00
5:31
Tirée de Facebook

Source: Tirée de Facebook

Maire de 1998 à 2009

Marc Poulin a été maire de la Ville de 1998 à 2009, après avoir été conseiller municipal pendant trois mandats.

En 2014, le journal Le Reflet du lac rapportait que l'ancien maire de Magog, Marc Poulin, avait frôlé la mort à deux reprises en juillet en raison de deux crises cardiaques en 15 jours.

Il avait profité de l'entrevue avec le journaliste Dany Jacques pour « remercier tous ses anges gardiens qui ont contribué à lui sauver la vie, comme les ambulanciers, ses enfants, ses collègues de travail, médecins et personnel infirmier, que ce soit au CHUS au Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog. »

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Qui sera le prochain entraîneur du Rocket de Laval?
André Pratte, Parti Libéral Québec: «Les québécois veulent un chef authentique»
La SÉPAQ examinera les particules fines des feux de camp
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00