Aller au contenu
Agression d’une intervenante de la DPJ

Des équipements de sécurité pour le palais de justice

Des équipements de sécurité pour le palais de justice
De nouveaux équipements de sécurités feront leur apparition au palais de justice de Sherbrooke. / Archives Cogeco Média

La récente agression survenue contre une intervenante de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) au palais de justice de Sherbrooke incite le gouvernement à lancer un programme de rénovation.

Le déploiement des nouveaux équipements de sécurité est prévu de juin 2024 à septembre 2025. Ainsi, à terme, les palais de justice de Longueuil, de Laval, de Saint-Jérôme, de Québec, de Joliette, de Salaberry-de-Valleyfield, de Chicoutimi, de Sherbrooke et de Gatineau seront munis d'arches de détention, annoncent le ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barrette, et le ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel.

Le plan de modernisation des équipements de sécurité dans plusieurs palais de justice. Ce plan représente un investissement de 31 millions de dollars, dont 7,6 millions pour l'ajout et la modernisation d'équipements et 23,4 millions pour la formation et l'embauche de constables spéciaux.   

Au palais de justice de Sherbrooke, le projet doit se réaliser à l’automne 2025, lit-on dans un communiqué de presse.

«Bien qu'isolés, les récents événements survenus au palais de justice de Longueuil et de Sherbrooke nous ont tous ébranlés. Il importe de redonner rapidement un sentiment de sécurité à la population. Il s'agit d'une priorité pour le ministre de la Sécurité publique et moi», commente M. Jolin-Barrette.

«C'est pourquoi, au cours des derniers mois, nous avons accéléré les travaux en cours pour la modernisation des équipements de sécurité dans les palais de justice. Tant les citoyens qui y viennent que les intervenants qui y travaillent doivent pouvoir se sentir en sécurité dans les palais de justice. Le plan présenté aujourd'hui répond à cet impératif.»

Au début de mai, rappelons-le, une intervenante de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) s’est fait agresser par une mère en colère au palais de justice de Sherbrooke.

Manque de constables spéciaux

Le plan gouvernemental vise aussi à résorber le manque de constables spéciaux et d'implanter de nouveaux points de contrôle dans certains palais de justice.

Le ministère de la Sécurité publique avait convenu, avec l'École nationale de police du Québec, de bonifier la stratégie de formation dès janvier 2024. Bien que l'offre de formation ait déjà doublé en 2023, la cadence a été de nouveau accélérée pour permettre la formation de quatre cohortes de constables spéciaux d'ici la fin de l'année 2026, précise-t-on.

L'actualisation des équipements de sécurité permettra de renforcer le sentiment de sécurité des citoyens ainsi que des intervenants du milieu de la justice qui travaillent tous les jours dans ces palais de justice.

« L'ajout d'arches de sécurité dans plusieurs palais de justice au Québec est un pas important pour en faire des lieux encore plus sécuritaires. Ces derniers font partie des différents moyens dont nous disposons pour nous assurer de la sécurité des Québécois et Québécoises dans nos palais de justice», note François Bonnardel.

«Cela s'ajoute également à l'augmentation substantielle des 144 constables spéciaux additionnels que nous formons depuis mars dernier. Aujourd'hui, cette annonce confirme notre engagement à moderniser les palais de justice pour les rendre encore plus sécuritaires.»

0:00
5:54
0:00
9:50
Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Marc Toussaint

Québec vient en aide à la cellule d'intervention rapide en Estrie
Un projet majeur d'expansion au Salésien
Ouverture d'une nouvelle boutique chez Défi Polyteck
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00