Aller au contenu
Décès de Joël Crête en Gaspésie

«Le plus dur, c'est d'annoncer ça aux enfants» - Martine Crête

«Le plus dur, c'est d'annoncer ça aux enfants» - Martine Crête
Joël Crête / Tirée de Facebook

«Le plus dur, c'est d'annoncer ça aux enfants, à sa conjointe. Je pense que c'est la partie qui est la plus difficile.»

Martine Crête, la soeur d’un des motoneigistes décédés mardi en Gaspésie lors d’une avalanche, a vécu des moments déchirants depuis que le drame est survenu.

«Personne ne veut vivre ça, mais on n'est pas à l'abri de ça», a mentionné le soeur de Joël Crête au micro de l’animateur Jean-Sébastien Hammal jeudi matin.

«Il y a des hauts, des bas, mais on tente de rester forts. Pour ma belle-sœur et les enfants.»

C'est en Gaspésie mardi en fin de journée que trois pères de famille, passionnés de randonnées en motoneige hors-piste ont perdu la vie lors d’une avalanche. Nicolas Vanasse, 30 ans, de Coaticook, et Brian Forgues Morrissette, 33 ans, de Saint Denis de Brompton, et Joël Crête, 35 ans, aussi de Coaticook, ont été identifiés mercredi par le coroner.

«Une boule d’énergie»

Joël Crête était un passionné de la vie, ajoute sa soeur Martine.

«Il n'avait pas peur. Il fonçait toujours la tête haute pour relever des défis. C'était quelqu'un de travaillant, un aimant pour sa conjointe. Ses enfants lui étaient dévoués et il voulait ce qui était le mieux pour eux», témoigne-t-elle.

Tirée de Facebook Martin Crête

Source: Tirée de Facebook Martin Crête

«Mon frère était une boule d'énergie, avec le sourire, toujours prêt à mettre le party dans la place. Pas de place à ne pas être de bonne humeur lorsque mon frère était dans la place.»

La famille en premier

Joël Crête mettait la famille en premier, ajoute sa soeur, faisant preuve d’une sérénité remarquable au micro de l’émission Que l’Estrie se lève, malgré la lourdeur de l’émotion qui l’enveloppe.

«La famille, c'est vraiment une des valeurs importantes chez les Crête. Oui, des querelles il y en a. Mais tu sais, je vais te dire, c'est on passe à autre chose une fois que c'est fini. Personnellement, avec mon frère, avec les années, en ayant eu des enfants, ces trois plus jeunes ont pratiquement l'âge de mes deux plus jeunes. Donc on était vraiment très proches», affirme-t-elle.

«S’il étaient pris au travail, lui ou sa conjointe, je ramassais les enfants ou vice versa. On s'entraidait autant l'un que l'autre.»

La peine et la douleur sont immenses pour les familles et amis des trois motoneigistes estriens morts dans une avalanche, dit-elle. Les témoignages sont nombreux sur les médias sociaux à la suite des décès, ce qui aide les proches à supporter l'épreuve.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Tirée de Facebook

Source: Tirée de Facebook

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Dr Marc-André Amyot: «Ça avance pas du tout»
Un taux d'imposition qui grimpe de 16% au Québec
20 ans d’implication, la contribution d'Alain Paquin soulignée!

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à