Aller au contenu
Soirée d'idéation pour le centre-ville

Une Tyrolienne et une glissade proposées

Une Tyrolienne et une glissade proposées
Une Tyrolienne au-dessus de la rivière Magog ou une glissade dans le côte King, toutes les idées étaient bonnes lors d'une soirée d'idéation pour le centre-ville de Sherbrooke. / Archives Cogeco Média

Une Tyrolienne au-dessus de la rivière Magog et une glissade dans la côte King.

Voilà quelques idées qui ont été soumises lors d’une soirée d’idéation pour le centre-ville de Sherbrooke.

Toutes les suggestions, même farfelues, étaient les bienvenues, selon la femme d’affaires Annie Faucher.

«Il faut le rappeler, ce sont des soirées de brassage d'idées. Souvent, il y a des projets qui naissent de rêves farfelus et qui évoluent, qui peuvent contribuer au développement touristique», explique la propriétaire du bar Liverpool.

«Ce n'est pas la première qu'il y a ça pour le centre-ville. Voilà 25 ans, il y avait déjà eu ce type d'activité pour penser et dynamiser notre secteur. Donc, ce qui est ressorti, c'est le potentiel sur lequel on est assis au centre-ville. Je pense qu'on le voit de plus en plus dans les actions qui sont posées. Mais c'est une soirée qui est faite également pour échanger, pas juste avec des commerçants, mais avec des citoyens, des gens qui habitent le centre-ville.»

Une «nourriture à réflexion» 

La réalisation d'une piste de karting sur le site de l'ancien stationnement Webster a aussi été proposée. 

Ce genre d’exercice est une «nourriture à réflexion» pour faire avancer le centre-ville, ajoute Mme Faucher.

«Il y a maintenant plus d'une décennie que je suis là. J'ai de la nostalgie de mon ancienne rue Wellington, mais je suis très heureuse de voir ce qu'elle devient», dit-elle.

«Mais le côté nostalgie revenait aussi sur les tables de discussion, le côté ludique d'un centre-ville. C'est où il y a la vie du nightlife, le divertissement, etc. Ça fait que la nostalgie se transforme, on pourrait dire plus en préoccupations que le centre-ville demeure quand même un lieu ludique et un lieu où les gens s'y retrouvent pour vivre des expériences autres que dans les autres secteurs de la ville.»

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Archives Cogeco Média

Source: Archives Cogeco Média

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

De nouveaux visages à Sucré Salé pour cet été
Le Relais pour la vie célèbre ses 25 ans en Estrie!
Est-ce que les Voltigeurs de Drummondville ont de bonnes chances?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00