Aller au contenu
Selon une évaluation

Une détérioration importante des serres municipales a été constatée

Une détérioration importante des serres municipales a été constatée
On a constaté une détérioration des bâtiments du site des serres municipales de Sherbrooke. / Ministère de la Culture et des Communications

L’avenir des serres municipales du domaine Howard dépendra d’un processus rigoureux qui aboutira devant les élus sherbrookois.  

Louis Nadeau, chef de la division des bâtiments de la Ville de Sherbrooke, a précisé qu'une évaluation a révélé une détérioration importante de certaines installations.

La détérioration importante a été constatée sur deux immeubles, soit la serre de 1946 et la Maison du jardinier. Ces deux bâtiments ont une valeur patrimoniale présumée moyenne, indique la Ville de Sherbrooke.

Il n’y a pas d’enjeu majeur actuellement constaté sur la serre de 1926 qui elle a une valeur patrimoniale présumée élevée.

Rappelons que le site est inscrit au patrimoine culturel du Québec. Le 107,7 révélait la semaine dernière qu'on envisageait la démolition des serres municipales. 

«Pour l'ensemble des bâtiments et des actifs, nous avons des obligations. Et lorsqu'on démarre une procédure, il faut le faire dans le respect de la réglementation», a expliqué M. Nadeau lors de l’émission Midi Actualité.

«La maison du jardinier ne fait pas exception. Tout comme les autres bâtiments sur le site. Donc, on a présenté une demande et elle va suivre son cours en fonction de toutes les étapes réglementaires et du processus pour en venir à une soumission à l'instance décisionnelle finale qui est le conseil municipal.»

Des subventions

Des subventions peuvent aider aux projets de rénovations, ajoute Louis Nadeau.

«On a un programme quinquennal. On a des sommes prévues de l'ordre de 2,5 millions $ pour faire l'entretien et faire différents travaux de restauration sur l'ensemble des bâtiments du domaine Howard», dit-il 

«Les deux serres ont la même valeur au niveau du patrimoine. Les deux serres sont visées par la situation au même niveau.»

M. Nadeau espère pouvoir déposer le projet l'été prochain. 

Écoutez l’entrevue accordée à Martin Pelletier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

«On paye nos dettes, mais on calcule» - le berger Dominic Châtelain
Plus de chambres disponibles à Sherbrooke, il y a des pour...et des contres
«J'entends trop souvent le mot «police», lié avec le sport, ça n'a pas de sens»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00