Aller au contenu
Visite du ministre Carmant à Val-du-Lac

Une opération de maquillage?

Une opération de maquillage?
Martin Pelletier / Cogeco Média

Est-ce que le centre jeunesse de Val-du-lac a été montré sous son meilleur jour, lundi, lors de la visite du ministre Lionel Carmant et de la députée sherbrookoise Christine Labrie.

La question de maquillage se pose, alors que le centre jeunesse sherbrookois souffre de problèmes de surpopulation, de pénurie de personnel et de vétusté des locaux.

Est-ce que la journée détonnait par rapport au quotidien et à la réalité des employés?, a-t-on demandé à Danny Roulx, représentant national de l’APTS.

«On a visité une très belle unité qui est bien adaptée, mais aussi une autre moins bien adaptée qu'on souhaitait qu’elle soit visitée. Alors, malgré un maquillage, on peut voir très bien des lacunes d'unités. On a quand même trouvé que c'était une bonne idée de voir cette unité-là», a expliqué M. Roulx.

«C'est sûr qu'il y a des unités sur Bowen qui seraient visitées, d'autres unités à visiter aussi, mais au moins on a vu une unité qui est non adaptée à la clientèle.»

La députée de Sherbrooke, Christine Labrie, a enfin visité le Centre jeunesse Val-du-Lac lundi avec des élus caquistes, dont le ministre Lionel Carmant, responsable des Services sociaux. 

Des échos qui ont pu se rendre jusqu’à Danny Roulx, l'écoute de la part du ministre a semblé bonne. «Reste à voir la suite. Est-ce que l'écoute va se poursuivre?», se demande-t-il.

«Des fois, on entend de belles choses, mais il faut s'assurer qu'après il y ait l'application de ces choses-là. Alors, c'est sûr qu'on sera vraiment là à regarder la suite des choses.»

Écoutez l’entrevue accordée à Martin Pelletier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

La conseillère Joanie Bellerose attend des réponses
Déversements de millions de litres d'eau usée: «Je suis outré!»
Double standard entre les secteurs agricole et municipal

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Midi actualité
En direct
En ondes jusqu’à 15:01