Aller au contenu
Procès de Nacime Kouddar

Philippe Jean aurait sauté sur l'Acura de l'accusé

Philippe Jean aurait sauté sur l'Acura de l'accusé
Nacime Kouddar / Tirée de Facebook

Le gérant adjoint du Walmart du secteur Fleurimont est venu appuyer la version de Pascal Plamondon, excavateur et pompier, qui avait témoigné mardi au procès de Nacime Kouddar, accusé d'homicide involontaire, conduite dangereuse et délit de fuite causant la mort.

L'ex-conjointe de Nacime Kouddar avait aussi affirmé que l'agent de sécurité Philippe Jean aurait tenu des propos racistes à son endroit.

Mercredi matin, le gérant adjoint Marc-André Gagnon Dubé est venu affirmer qu'il était en train de fermer les portes de l'établissement quand M. Jean aurait embarqué avec empressement dans son camion VUS pour aller bloquer le chemin au véhicule de Kouddar, dans le stationnement du magasin.

Puis, il aurait sauté sur le capot de l'Acura de l'accusé pour ne pas se faire renverser et s'est mis à donner des coups de poing sur le capot et le pare-brise, a raconté M. Gagnon-Dubé lors de son témoignage au Palais de justice de Sherbrooke.

Comme la voiture a accéléré, Philippe Jean est tombé face première sur le sol. Marc-André Gagnon-Dubé a raconté qu'à son arrivée, la victime saignait abondamment de la bouche et des oreilles et qu'elle respirait difficilement.

Policière reconstitutionniste de la SQ

Au procès de Nacime Kouddar accusé d'homicide involontaire, conduite dangereuse et délit de fuite, Julie Landry, policière reconstitutionniste de la Sûreté du Québec, est venue confirmer la thèse que l'agent de sécurité Philippe Jean aurait sauté sur le capot de la voiture de l'accusé, le 4 avril 2020, dans le stationnement des Galeries Quatre Saisons. 

Kouddar n'aurait guère apprécié ne pas pouvoir être admis au Walmart en raison des restrictions sanitaires et l'aurait fait savoir à l'agent Philippe Jean, qui aurait répliqué en lui bloquant le chemin avec son camion VUS. 

Elle a raconté au tribunal avoir été dépêchée à l'appartement de la conjointe de Kouddar, vers 3h50 le matin et inspecté sa voiture Acura. 

Julie Landry affirme qu'il y avait deux types de déformation sur le pare-brise côté conducteur suggérant que quelqu'un avait été projeté vers l'intérieur, sans endommager le pare-chocs. Aussi, les coussins gonflables n'avaient pas été déployés au moment de l'impact. 

Elle a aussi dénoté plusieurs traces de frottement et de mains qui glissent sur le capot et le toit de la voiture, près du toit ouvrant. 

Sur la scène, elle a aussi trouvé trois chandails, une mare de sang et une pièce de plastique en forme de «U». 

Rappelons que les médias ont maintenant accès aux images vidéos qui étaient sous scellé puisque le témoignage des citoyens civils est terminé. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30